Economie

Neos technologie, une entreprise à visage humain Energies 366 - Stéphane Conty

Mis à jour le

Gardanne a pour ambition de privilégier les nouvelles technologies pour son développement économique. Des entreprises oeuvrant dans ce secteur sont déjà implantées dans la ville parmi lesquelles Neos technologie.

C’est dans un grand bâtiment rouge alumine situé à l’entrée de la zone d’activité Avon qu’est installée Neos technologie. Un bâtiment de 1700m2 au sol qu’elle partage avec Copy Management, les deux entreprises étant dirigées par Alain Coulas. « Neos technologie a été créée en mai 2005, précise ce dernier qui en explique la génèse. Pour une autre entreprise que je dirige j’avais besoin d’un fabricant en électronique et je n’ai pas trouvé ce que je cherchais. J’ai donc créé un petit atelier pour répondre à mes besoins. Et je me suis dis que si j’avais ces besoins, d’autres entreprises devaient les avoir aussi. » C’est sur cette idée qu’est lancée

Neos technologie dans 250m2 de locaux dans la zone des Milles. « N’étant pas dans l’électronique, je me suis donc entouré de gens du métier. J’ai fondé l’entreprise avec une idée forte, à savoir que le type d’exigence que j’avais en temps que client, je voulais qu’on la retrouve dans Neos technologie. » Très rapidement le besoin de place se fait sentir et des locaux plus grands deviennent indispensables. Après une période de prospection Alain Coulas trouve un terrain qui répond à ses besoins à la zone Avon et le 1er avril 2008 l’entreprise emménage dans ses nouveaux locaux. Une arrivée à Gardanne qui se fait dans un contexte difficile, alors que la crise économique commence et que les commandes diminuent. « Nous avons dû mettre un frein à la production. L’essentiel était de préserver les emplois et le savoir-faire. Depuis le début 2011 la demande revient. »

Neos technologie emploie 24 personnes, de tous niveaux de qualification comme le souligne Alain Coulas. « Puisque j’ai embauché des gens qui ont un vrai métier, un savoir-faire, en parallèle j’ai aussi recruté des jeunes pour qu’ils apprennent le métier avec eux. Chez nous la formation interne est très importante et apporte une réelle valeur ajoutée. C’est un investissement, mais qu’est ce qu’une entreprise qui n’investit pas dans l’humain ? »

Neos technologie emploie aussi des stagiaires et à ce titre a notamment accueilli des élèves de l’école des Mines site Charpak. Le coeur de métier de l’entreprise est la fabrication de circuits imprimés, et ce pour tous les secteurs d’activités. Elle travaille ainsi sur du matériel audio de qualité très haut de gamme, sur des automatismes de lumières, sur des capteurs de cuves de pétrole ou encore sur des cartes destinées aux tunneliers ou au secteur ferroviaire.

« Nous sommes une entreprise industrielle de services pour les industriels. Nous pouvons être sollicités pour un prototype ou une série. Nous nous adaptons à la demande des clients. Nous sommes à mi-chemin entre le petit artisan et la grosse entreprise comme ST Micro, » précise Alain Coulas. Une entreprise où l’on sait vivre et qui, le 17 novembre, avait invité clients, fournisseurs, voisins et employés à fêter le beaujolais nouveau. Toute une philosophie.