Environnement

1200 arbres, une ferme et plein de projets Energies n° 426 - Jeremy Noé

Mis à jour le

Les 8 et 9 novembre dernier, l’association La main à la Terre, la municipalité et le lycée agricole ont posé les fondations d’une ferme expérimentale au domaine de Barème. De nombreux Gardannais sont venus aider à planter diverses espèces d’arbres sur le terrain au gré d’un moment très convivial.

Qui avec sa fourche, qui avec sa pelle... de nombreux Gardannais sont venus planter un, deux, plus parfois, d’arbres au domaine de Barème. Lilas commun, tamaris d’été, chalefs, troènes du Japon, tilleuls argentés, érables champêtres, peupliers noirs... l’objectif était de 1 200 arbres ! Ce chiffre sera atteint prochainement grâce à l’implication de tous. Vous pouvez vous aussi participer : les arbres et outils sont fournis, mais vous pouvez apporter les vôtres. Rens. service Environnement au 06 89 99 94 04

Le projet est porté par l’association La Main à la Terre, et soutenu par la Ville, avec la participation du lycée agricole de Valabre : « L’association cherchait un terrain, la Ville le lui a donné, le lycée en profitera pour y former ses étudiants. Il s’agit de bâtir une ferme expérimentale, dédiée à l’agriculture et l’élevage raisonnés, autonome en énergie, en accord parfait avec l’environnement, sans pesticides ni agriculture. » L’initiative est en forte résonance envers les orientations de la Ville vers un développement durable.

« Et toi, tu as fait quoi ce week-end ? Moi, j’ai planté des arbres ! » Ce n’est pas un geste anodin. Avec son papa, sa copine ou en solo, beaucoup ont eu la sensation de participer à quelque chose d’utile, qui les dépassait légèrement. « J’étais dans l’attente de voir un tel projet. Aujourd’hui pour moi c’est important de participer à ça. La production de cette terre à terme, va être redistribuée dans la restauration scolaire... donc il faut participer à ce projet, c’est pour moi d’une évidence implacable, » témoigne cette dame sur la photo de droite.

Le Maire de Gardanne, entouré des élus dont Véronique Semenzin, conseillère municipale déléguée au projet, a planté le premier arbre. A leurs côtés, également, Christian Burle, conseiller communautaire CPA déléguée à l’agriculture, Véronique Le Gall, présidente de l’association La Main à la Terre, et Joseph Weinzaepfel, directeur du lycée de Valabre, lequel déclarait :

« Dans les années 60, l’agriculture c’était la production tout azimuts. Dans le monde d’aujourd’hui cela ne suffit pas, il faut rechercher la double performance écologique et économique. Cette ferme sera un lieu d’innovations qui permettra de renforcer les partenariats pédagogiques, à commencer par des classes, chez nous, qui vont être associées à la plantation. »