Scolaire

Les enfants réinventent leur quartier Energies 393 - Stéphane Conty

Mis à jour le

Du 4 au 7 avril sur le Forum Terre d’Énergies au puits Morandat, on pourra découvrir une maquette représentant une partie du quartier Notre-Dame tel qu’il pourrait devenir dans les années à venir. Un travail réalisé par des enfants de CM2 et de 6e de la ville qui ont collaboré sur ce projet axé sur l’environnement et les énergies renouvelables.

« LA GENÈSE DU PROJET remonte à juin dernier lors d’une réunion scolaire où était abordée la question de la liaison entre le CM2 et la 6e, » explique Corinne Messager, enseignante à l’école primaire Château-Pitty, au quartier Notre-Dame. Elle a alors l’idée de monter un projet autour de l’environnement et des énergies renouvelables, qu’elle propose à Anne Talin, professeur de SVT et responsable des classes environnement de 6e et 5 e au collège du Pesquier, ainsi qu’à Gilles Campana, de l’association Les verts terrils qui fait des interventions régulières dans les écoles de la ville sur le thème de l’environnement.

« Il y a des problèmes d’environnement à l’heure actuelle. Les enfants sont les adultes de demain et je pense que c’est en passant par eux qu’on peut espérer changer les choses, » note Corinne Messager. Les grandes lignes du projet sont maintenant définies, reste cependant à en préciser les contours et déterminer quel sera le point de départ. « Tous les élèves de ma classe habitent au quartier Notre-Dame, notre site d’étude était donc tout trouvé, les environs de l’école que les élèves voient tous les jours. »

LE TRAVAIL EST ENSUITE RÉPARTI, les collégiens s’occuperont principalement de tout ce qui concerne la végétation, les écoliers du volet énergétique et de la construction de la maquette. Neuf groupes d’étude sont formés, mélangeant CM2 et 6e, qui travaillent chacun sur un thème particulier tels que les déchets, les espaces verts, les modes de déplacement ou encore les économies d’énergies. Depuis le mois d’octobre les élèves consacrent deux demi journées par semaine au projet qui mobilise des connaissances en biologie et physique, en mathématiques, en géométrie et français, mais qui sollicite aussi le raisonnement et le travail en commun.

Randonnée depuis l’école Pitty jusqu’au musée de la mine de Gréasque et retour, visite de l’usine Verdesis de biogaz à La Malespine, diffusion du film Les ailes du soleil et rencontre avec des ingénieurs de l’école Charpak figurent également au programme. CONCRÉTISATION DE CES HEURES DE TRAVAIL, une maquette de 2m x 2m à l’échelle 1/20 qui reproduit fidèlement une partie du quartier Notre-Dame, avec des nuances toutefois. Panneaux solaires et éoliennes (qui fonctionnent), murs et toits végétalisés sont parmi les modifications les plus évidentes.

« Le travail spécifique de l’architecture a été mené avec une amie géomètre, souligne Corinne Messager. En amont les enfants ont réalisé chez eux des maquettes de ce que pourrait être la maison idéale. Nous avons même été surpris de voir à quel point ils se sont tous investis. Ils sont motivés, ça leur plait. On est dans l’expérimentation et l’action. C’est un travail de groupe avec le respect de soi et des autres. C’est cet échange autour d’une idée commune qui est très riche. » Rendez-vous début avril au puits Morandat pour découvrir le fruit de cette année de travail.