L'eau

Mis à jour le

JPEGL’eau potable est distribuée à Gardanne par un service municipal qui fonctionne selon les règles financières d’une régie autonome. La Ville est alimentée en deux points : aux Giraudets (les Pennes-Mirabeau) par le canal de Marseille qui amène l’eau de la Durance, et au Ballon (Meyreuil) par le canal de Provence qui draine l’eau du Verdon. Cinq réservoirs d’une capacité totale de 9 000 m3 sont disposés sur les points hauts de la commune. Un système détecte les fuites en permanence, et c’est plus de 120 analyses (en plus de celles réalisées dans le cadre du contrôle sanitaire) qui sont effectuées chaque année.

voir les résultats des analyses de l’Agence régionale de la santé (ARS)

Agrandir le plan
Eau potable, assainissement, gestion de la station de traitement des eaux usées.
  • Adresse : 184 avenue Mistral
  • Code postal : 13120
  • Ville : Gardanne
  • Téléphone : 04 42 51 79 75
  • Fax : 04 42 51 79 79
  • Courriel : service-des-eaux@ville-gardanne.fr
  • Horaires d'ouverture :
    du lundi au vendredi 8h-12h, 13h-16h30 (fermé le jeudi après-midi).
  • Commentaires : Un agent d'astreinte est joignable en cas d'urgence tous les jours en dehors des heures d'ouverture au numéro ci-dessus.
 

JPEGLes eaux usées sont collectées et traitées dans une station de dépollution située sur la D7, en direction du quartier de Valabre. Cette structure, ouverte en l’an 2000, peut traiter l’équivalent des eaux usées rejetées par 50 000 habitants. Après un dessablage, un déshuilage et un traitement biologique qui permet de séparer les nitrates et les phosphates, l’eau est débarrassée de ses boues et rejetée dans la Luynes. La station de dépollution est conçue pour s’intégrer dans le paysage, avec de nombreuses plantations.

Depuis 2006 a été mis en place à Gardanne le SPANC (service public d’assainissement non collectif), qui concerne environ 900 habitations sur la commune. Il est géré par le service de l’assainissement de la Ville.
En savoir plus sur le SPANC

JPEGQuatre ruisseaux passent par Gardanne avant d’alimenter la Luynes : le Pesquier, les Molx, le Claou et Saint-Pierre. Ce dernier passe sous le centre-ville par un tunnel, le Perça, creusé au 19ème siècle sous la colline du Cativel. Le cours qui traverse le centre-ville suit la forme du lit d’origine du ruisseau.

Plusieurs bassins de rétention ont été aménagés pour prévenir les risques d’inondation : à Font du Roy (parc paysager derrière la Médiathèque), à Fontvenelle (plan d’eau et déversoir de crue), au Pesquier, à la Palun (bassins secs), à château Laurin (à côté du CMP Georges Charpak) ou à la zone Avon. Un autre est prévu au centre de Biver (cité Salonique).

Lire l’article Les bassins de rétention

D’autre part, d’importants aménagements ont été réalisés afin de prévenir les risques d’inondation. On peut noter le déversoir du quartier de Saint-André, le déversoir de l’ancienne décharge du vallon Saint-Pierre, les aménagements et recalibrages de ruisseaux (Camp Jusiou, vallat de Cauvet).

La Ville de Gardanne fait partie du Syndicat d’Aménagement du bassin de l’Arc (SABA) qui regroupe 24 communes de l’Est des Bouches-du Rhône et de l’Ouest du Var. Le SABA a des compétences diverses : gestion des inondations, entretien du lit et des berges des cours d’eau, et mise en valeur des milieux aquatiques. Vous trouverez sur son site notamment des conseils sur les bonnes pratiques du citoyen.

Voir la vidéo sur les eaux souterraines à Gardanne (mars 2012) :

 

Dans l'actu