La qualité de l'eau

Mis à jour le

Sur cette page seront mis en ligne chaque mois les résultats des prélèvements et analyses d’eau potable réalisés par l’Agence Régionale de Santé Provence-Alpes Côte d’Azur.

PDF - 94.7 ko
Rapport d'essai
sept 2015-ste baudille
PDF - 94.7 ko
Rapport d'essai
sept 2015-st joseph
PDF - 94.7 ko
Rapport d'essai
sept 2015-souris verte
PDF - 94.7 ko
Rapport d'essai
sept 2015-pitty
PDF - 94.7 ko
Rapport d'essai
sept 2015-peri
PDF - 94.7 ko
Rapport d'essai
sept 2015-jonquilles
PDF - 94.6 ko
Rapport d'essai
sept 2015-etoile
PDF - 94.6 ko
Rapport d'essai
sept 2015-cuisine
PDF - 12.5 ko
Agence régionale de santé
mars 2015-generique
PDF - 122.8 ko
Agence régionale de santé
oct 2015-giraudets
PDF - 17.5 ko
Agence régionale de santé
oct 2015-dst
PDF - 17.5 ko
Agence régionale de santé
oct 2015-bontemps
PDF - 17.5 ko
Agence régionale de santé
oct 2015-biver
PDF - 17.5 ko
Agence régionale de santé
oct 2015-biver
PDF - 17.5 ko
Agence régionale de santé
sept 2015-biver
PDF - 18.8 ko
Agence régionale de santé
sept 2015-giraudets
PDF - 17.5 ko
Agence régionale de santé
sept 2015-dst
PDF - 22.7 ko
Agence régionale de santé
sept 2015-bontemps
PDF - 121.1 ko
Agence régionale de santé
sept 2015-ballon
PDF - 17.5 ko
Agence régionale de santé
août 2015-dst
PDF - 122.8 ko
Agence régionale de santé
août 2015-cambrette
PDF - 17.5 ko
Analyses Agence régionale de santé
août 2015-bontemps
PDF - 17.5 ko
Analyses Agence régionale de santé
août 2015-biver
PDF - 121.1 ko
Analyses Agence régionale de santé
juillet 2015-giraudets
PDF - 17.6 ko
Analyses Agence régionale de santé
juillet 2015-dst
PDF - 22.7 ko
juillet 2015-dst
PDF - 17.5 ko
Analyses Agence régionale de santé
juillet 2015-bontemps
PDF - 48.2 ko
Analyses Agence régionale de santé
juillet 2015-biver
PDF - 22.8 ko
Analyses Agence régionale de santé
juillet 2015-biver
PDF - 122.8 ko
Analyses Agence régionale de santé
juin 2015-giraudets
PDF - 17.5 ko
Analyses Agence régionale de santé
juin 2015-dst
PDF - 17.5 ko
Analyses Agence régionale de santé
juin 2015-bontemps
PDF - 17.5 ko
Analyses Agence régionale de santé
juin 2015-biver
PDF - 18.8 ko
Analyses Agence régionale de santé
juin 2015-ballon
PDF - 123.2 ko
Analyses Agence régionale de santé
mai 2015-cambrette
PDF - 18.8 ko
Analyses Agence régionale de santé
mai 2015-giraudets
PDF - 17.5 ko
Analyses Agence régionale de santé
mai 2015-biver
PDF - 17.5 ko
Analyses Agence régionale de santé
avril 2015-dst
PDF - 17.5 ko
Analyses Agence régionale de santé
avril 2015-biver
PDF - 121.2 ko
Analyses Agence régionale de santé
avril 2015-ballon
PDF - 12.5 ko
Analyses Agence régionale de santé
mars 2015-ouest
PDF - 120.9 ko
Analyses Agence régionale de santé
mars 2015-giraudets
PDF - 17.5 ko
Analyses Agence régionale de santé
mars 2015-dst
PDF - 17.5 ko
Analyses Agence régionale de santé
mars 2015-bontemps
PDF - 30.3 ko
Analyses Agence régionale de santé
mars 2015-biver
PDF - 30.3 ko
Analyses Agence régionale de santé
mars 2015-biver
PDF - 123.2 ko
Analyses Agence régionale de santé
fev 2015-giraudets
PDF - 17.5 ko
Analyses Agence régionale de santé
fev 2015-dst
PDF - 17.5 ko
Analyses Agence régionale de santé
fev 2015-bontemps
PDF - 18.8 ko
Analyses Agence régionale de santé
janv 2015-giraudets
PDF - 17.5 ko
Analyses Agence régionale de santé
janv 2015-dst
PDF - 17.5 ko
Analyses Agence régionale de santé
janv 2015-bontemps
PDF - 48.2 ko
Analyses Agence régionale de santé
janv 2015-biver
PDF - 48.2 ko
Analyses Agence régionale de santé
janv 2015-biver
PDF - 18.8 ko
Analyses Agence régionale de santé
janv 2015-ballon

Voir les résultats des années précédentes : 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010

La distribution d’eau potable, de la responsabilité de la Commune de Gardanne, est encadrée et surveillée par les services de l’Agence Régionale de Santé Provence-Alpes Côte d’Azur. Le programme annuel du contrôle sanitaire est défini selon plusieurs textes de loi qui définissent la nature et le nombre de prélèvements et analyses d’eau à réaliser.

JPEG - 39.7 ko

Les textes de Loi qui régissent la surveillance de la qualité de l’eau potable distribuée sont :

- l’arrêté ministériel du 11 janvier 2007 relatif aux limites et références de qualité des eaux brutes et des eaux destinées à la consommation humaine,
- l’arrêté ministériel du 21 janvier 2010 relatif au contrôle sanitaire des eaux de distribution.

L’eau potable est l’un des produits de consommation humaine parmi les plus contrôlés.

Voir les analyses des Agences régionales de la Santé pour toute la France

D’autre part pour parfaire la surveillance de la qualité de l’eau potable produite et distribuée, les Collectivités gestionnaires de ce service, peuvent réaliser à leur initiative, un contrôle supplémentaire, appelé auto-contrôle.

Contrairement au contrôle sanitaire qui est réalisé par l’Agence Régionale de Santé Provence-Alpes Côte d’Azur (et à son initiative, contrôle inopiné), les contrôles programmés dans le cadre de l’auto-contrôle sont réalisés pour accroître la surveillance de la qualité de l’eau au-delà du cadre purement réglementaire.

Pour information, la Ville de Gardanne, via sa Régie Eau et Assainissement, a souhaité renforcer très nettement à partir de 2010 cet auto-contrôle, avec notamment un programme annuel de prélèvements et analyses qui portera sur 120 unités/an (contre 72 jusqu’à présent), et sur une soixantaine de points de prélèvements (contre un dizaine auparavant).

Cet effort réalisé, et conforté par l’Agence Régionale de Santé Provence-Alpes Côte d’Azur, permettra de dresser une réelle carte de la qualité de l’eau potable sur le territoire de la Commune, et de tirer notamment des enseignements sur l’exploitation du réseau de distribution.

Enfin, d’autre part, depuis le 1 janvier 2010, les communes ont l’obligation d’afficher en mairie les résultats d’analyses réalisées dans le cadre du contrôle sanitaire par la DDASS. La Ville de Gardanne affichera ainsi les résultats d’analyses au panneau d’affichage en mairie mais également, elle mettra en ligne sur son site internet.

Aussi, les usagers auront accès depuis leur ordinateur à la lecture de la qualité de l’eau distribuée à Gardanne.

Il sera présenté dans un premier temps les fiches obligatoires réalisées par l’Agence Régionale de Santé Provence-Alpes Côte d’Azur. Ces fiches de résultats ne reprennent pas l’ensemble des éléments qui est analysé en réalité. C’est une extraction des analyses complètes, ainsi y figurent les éléments principaux intéressant le grand public (les consommateurs). Le Service Eau et Assainissement a lui les résultats de tous les éléments qui sont analysés. Ils sont à la disposition des usagers qui souhaiteraient les consulter (au Service Eau et Assainissement).
 

Agrandir le plan
Eau potable, assainissement, gestion de la station de traitement des eaux usées.
  • Adresse : 184 avenue Mistral
  • Code postal : 13120
  • Ville : Gardanne
  • Téléphone : 04 42 51 79 75
  • Fax : 04 42 51 79 79
  • Courriel : service-des-eaux@ville-gardanne.fr
  • Site web : https://www.regiedeseaux-gardanne.fr/Portail
  • Horaires d'ouverture :
    du lundi au vendredi 8h-12h, 13h-16h30 (fermé le jeudi après-midi).
  • Commentaires : Un agent d'astreinte est joignable en cas d'urgence tous les jours en dehors des heures d'ouverture au numéro ci-dessus.
 

Lire l’article Prix de l’eau, Gardanne se mouille

Voici quelques indications pour arriver à comprendre une analyse d’eau, en résumé ce qu’il faut retenir :

la présentation de la fiche

La fiche de résultats est présentée sous la forme d’un tableau composé de 4 colonnes :
- la première est la liste des éléments analysés. Ils peuvent être soit organoleptique (goût, odeur), soit chimique, soit bactériologique.
- la deuxième est la colonne des résultats d’analyses (la concentration des éléments analysés) exprimés chacun avec leur unité.
- la troisième est la colonne des limites de qualité. Cela signifie que pour qu’une eau soit reconnue comme potable, les concentrations des éléments mesurés devront être situées au-dessus des limites inférieures et en-dessous des limites supérieures. Les limites de qualité sont par définition une obligation à respecter, sinon l’eau distribuée n’est pas considérée comme potable.
- la quatrième est la colonne des références de qualité. Le législateur a défini en plus des limites de qualité, des références de qualité. Elles correspondent à des objectifs de qualité à atteindre à moyen terme. Elles ne déclassent pas le caractère potable d’une eau distribuée en cas de non respect.

Enfin, l’Agence Régionale de Santé Provence-Alpes Côte d’Azur rédige la conclusion de l’analyse réalisée en précisant si le prélèvement analysé est conforme ou pas aux normes en vigueur, donc si l’eau est potable ou non.

les éléments principaux à retenir

- les caractéristiques organoleptiques. Ce sont des mesures qui font appel aux sens, à savoir le goût, l’odeur, la couleur, etc …. . L’unité de mesure est soit 0 (aucune) ou 1 (présence). Généralement, la présence de chlore entraîne une odeur et saveur à 1. Enfin, la turbidité correspond à la mesure du trouble dans l’eau.
- le pH (potentiel hydrogène) mesure la caractère acide ou basique d’une eau. Sa valeur dépend de la nature des sols qui sont traversés par l’eau ainsi prélevée dans le milieu naturel pour y être traitée.
- le Fer total est l’ensemble des éléments de fer (sous leurs différentes formes) présent dans l’eau. Le fer dans l’eau, est un élément naturel, qui contribue aux apports essentiels pour l’homme. On pourra également rencontrer cet élément en forte concentration dans certaines régions, qui donnent lieu à des eaux ferrugineuses (exemple Massif Central) aux vertus thérapeutiques.
- la minéralisation correspond à la concentration en sels dissous (en minéraux). Là aussi, ce sont des éléments présents naturellement et nécessaires aux apports quotidiens de chaque être humain. On l’appelle en terme scientifique la conductivité.
- les paramètres microbiologiques (ou encore appelé bactériologiques) correspond à la mesure de la flore bactérienne présente dans l’eau potable (exprimé en nombre d’unités par ml). Cette flore est présente dans le milieu naturel, sa concentration dans l’eau potable produite, est soit réduite totalement ou partiellement (selon le type de bactéries concernées), par l’action des traitements réalisés par les usines de production d’eau potable. Ainsi, les traitements de coagulation/floculation/filtration et de stérilisation par le chlore, empêchent ou limitent la présence de telles ou telles bactéries.
Par conséquent, il faudra retenir qu’il est nécessaire pour des questions de santé publique que soit présent dans l’eau distribuée un résiduel de chlore. Même s’il n’est pas toujours agréable au goût, ce résiduel permet de maintenir une absence de développement bactériologique et ainsi d’assurer la sécurité alimentaire.
- la dureté (ou encore appelé TH (Titre Hydrotimétrique)) mesure la teneur en calcaire d’une eau. Le TH constaté sur l’eau distribuée à Gardanne varie autour de 20 degrés français. Ainsi, l’eau de Gardanne peut être qualifiée de moyennement dure, donc pas de nécessité de traitement supplémentaire par adoucisseur ou autres systèmes de traitement particulier sur cet élément.

Dureté de l’eau
TH (°f)  Eau
0 à 7 très douce
7 à 15 douce
15 à 25 moyennement dure
25 à 42   dure
+ de 42 très dure

La teneur en calcaire d’une eau est présente là encore à l’état naturel et dépendra du type de sous-sol traversé par l’eau (sol calcaire, granitiques, etc…).

 

Dans l'actu