Travaux

Gardanne en chantiers d’été Energies n°340 - Stéphane Conty

Mis à jour le

Pour les communes, l’été est une saison privilégiée pour effectuer les travaux nécessaires au bon fonctionnement des bâtiments, voiries et autres réseaux humides dont elles ont la charge. Tour d’horizon des travaux à Gardanne durant cette période estivale.

Les écoles : l’entretien des écoles primaires et maternelles est une compétence communale qui à Gardanne se traduit par la gestion de treize écoles. Ainsi à Fontvenelle, les écoles maternelles et primaires ont fait l’objet pendant deux mois d’une mise en sécurité des façades. Deux mois de travaux également à Elsa-Triolet où les réseaux d’évacuation ont été entièrement refaits et les sanitaires rénovés.

A l’école Georges-Brassens figurait au programme la 2 e tranche de travaux de remplacement des menuiseries intérieures du patio, avec mise en sécurité et isolation thermique accrue.

A Biver les écoles Mistral et Cézanne ont aussi fait l’objet d’une rénovation thermique avec l’isolation des façades Nord et des combles. Deux écoles qui vont prochainement bénéficier d’une nouvelle chaufferie, qui fonctionnera au bois comme celle du gymnase de Fontvenelle. Sa construction est prévue pour 2011. Les écoles de la ville font également l’objet d’une étude d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite.

Les crèches : à Fontvenelle, la Souris verte a vu cette année l’aboutissement d’un plan de rénovation lancé il y a trois ans. Au programme de cet été figurait la mise en conformité de l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. Trois ans de travaux également à La Farandole qui ont été clos cette année avec de nouvelles peintures, la remise aux normes sanitaires du dortoir et le remplacement de la moitié du sol de la structure par un sol souple plus facile à nettoyer et qui amortit les chutes.

A Veline en comptines, l’isolation thermique a été à l’honneur avec notamment la pose de menuiseries aux nouvelles normes environnementales en matière d’isolation. La structure étant déjà climatisée, la protection thermique pour l’été s’est vue renforcée de la pose de films sur les vitres et de stores dans la cours. Les peintures ont aussi fait l’objet d’un rafraîchissement.

Installations sportives : les plus observateurs auront sans doutes remarqué que le portail d’entrée du stade Savine pour les véhicules a été déplacé a hauteur de l’intersection entre l’avenue Léo-Lagrange et l’avenue du Stade. Les portes d’entrée du gymnase Léo-Lagrange ont été changées pour correspondre aux nouvelles normes de sécurité anti-incendies et anti-panique. Au Cosec du Pesquier ce sont les issues de secours qui ont fait l’objet d’une mise en conformité, alors que les portes donnant sur l’extérieur ont aussi été remplacées par d’autres offrant de meilleures qualités d’isolation thermique et de sécurité anti-intrusion. Les aires sportives de proximité avaient été rénovées au début de l’été.

Les autres bâtiments : pour être rendue plus accessible aux personnes handicapées, la mairie a bénéficié de nouveaux aménagements. L’accès depuis l’extérieur a été revu, de même que celui des toilettes. Un monte-personne installé dans le hall à côté de l’entrée de la salle du conseil permet maintenant à une personne se déplaçant en fauteuil roulant d’accéder au premier étage. La salle du conseil et les bureaux de l’état civil sont désormais équipés de boucles magnétiques, un système qui amplifie le son et le transmet directement à tout appareil d’audition à proximité.

Dans un tout autre registre, la salle d’exposition Bontemps a été refaite du sol au plafond avec de nouvelles peintures, la pose d’un parquet, un système électrique tout neuf, et l’installation d’une climatisation réversible. Au passage les lieux ont récupéré quelques mètres carrés de murs grâce à la diminution des pièces intérieures et à l’obstruction de deux fenêtres pour offrir une surface supplémentaire lors des expositions.

Les réseaux humides : depuis la mi-juillet et jusqu’à la fin octobre, une partie de la vieille-ville connaît des travaux de rénovation du pluvial. L’impasse du village, la rue Hoche et le chemin Saint-André vont ainsi bénéficier de la pose des réseaux de l’assainissement et de l’eau potable. « Des travaux importants et préparés en amont avec les riverains, qui vont permettre de résoudre des problèmes d’eau chez des particuliers et d’avoir un réseau de qualité, » comme le souligne Jeannot Menfi, adjoint au maire en charge des travaux.

L’été qui a aussi donné l’occasion de changer une trentaine de branchements encore en plomb dans plusieurs rues de la ville. Des travaux peu visibles car effectués en sous-sol. La voirie : fin août la circulation a été réouverte dans les deux sens sur les cours Bontemps et Forbin. L’accès au Cours via la rue Jules-Ferry est quant à lui fermé jusqu’à la fin octobre pour y terminer l’aménagement.

Cours de la République, tout le côté en face de la mairie va passer en zone bleue dès septembre, selon le même mode de fonctionnement que la celle du boulevard Carnot. Un changement qui fait suite à une demande des commerçants. « Durant les travaux les commerçants ont fait preuve de bonne volonté et de civisme, constate Jeannot Menfi. Avec un peu de recul nous pouvons constater que suite aux travaux de rénovation le commerce a été relancé à Carnot. Il y a toujours des places de stationnement libres et les commerçants travaillent plus qu’avant. »

Toujours sur le Cours, le passage du Portalet qui permet aux piétons de relier le cours Forbin à la rue Puget a été remis à neuf. Les travaux de rénovation de la chaussée entrepris cet été avenue de Nice à proximité de la direction des services techniques s’achèveront courant septembre.

Les ouvrages contre les inondations : à noter enfin le doublement du pont pour l’évacuation de l’eau au chemin des prés dans l’éventualité d’une crue centennale. Des travaux qui clôturent les aménagements débutés il y a plusieurs années et destinés à lutter contre les inondations dans cette partie basse de la ville. Actuellement tous les ruisseaux de la commune sont équipés d’un bassin de rétention. Signalons enfin que dans le cadre de la lutte contre les risques d’inondation est prévu en 2011 le recalibrage du ruisseau des Molx. Des travaux sur lesquels nous ne manquerons pas de revenir.