Page

Énergie : faire mieux avec moins Energies 387 - Bruno Colombari

Mis à jour le

L’augmentation du coût de l’énergie nécessite des changements de comportement mais aussi des investissements dans les systèmes de chauffage. La pose de panneaux solaires au gymnase de Fontvenelle en est l’exemple.

Le soleil, pour chauffer de l’eau sanitaire, est d’une efficacité redoutable, surtout dans notre région : début novembre, à 10 h du matin, le thermomètre des deux ballons de mille litres chacun installés sous la toiture du gymnase de Fontvenelle indiquait déjà 43°C. Depuis septembre, six panneaux solaires d’une surface d’environ 20 mètres carrés alimentent en eau chaude les vestiaires situés dessous.

Auparavant, cette eau était chauffée en hiver par la chaudière bois/gaz située près des anciens courts de tennis, et le reste de l’année par le réseau électrique. Ce dernier ne sera plus sollicité, sauf dans le cas relativement rare d’une période prolongée de mauvais temps entre avril et octobre. Le matériel (panneau et ballons) est fabriqué en Allemagne et a coûté 20 000 euros.

« Pour amortir le coût de l’installation, explique Anthony Pontet, Conseiller municipal délégué aux économies d’énergie, il faut des consommations d’eau chaude relativement importantes. »

C’est pourquoi les prochains sites équipés en 2013 seront la cuisine centrale et ses satellites dans les écoles : à Paul-Cézanne, à Jacques-Prévert ainsi qu’au centre multi-accueil de la Farandole. La cuisine de l’école Château- Pitty devrait bénéficier des panneaux solaires en 2014. Selon les cas, les installations coûteront entre 12 et 15 000 euros.

Cette action s’inscrit dans le Page, le plan d’action global sur les énergies dans laquelle la Ville est engagée depuis 2010. Ses principaux champs d’action portent sur la maîtrise des consommations énergétiques de la commune, l’investissement et le recours à des systèmes innovants et une réflexion sur les enjeux environnementaux en concertation avec la population.

Un système de relance “4 heures” a été installé pour le chauffage du gymnase de Fontvenelle, alors que le réseau de chaleur de Biver (chaudière bois/gaz) alimente désormais la mairie annexe, les écoles, le foyer José-Alcaraz, l’église, le dispensaire et bien sûr la future crèche actuellement en chantier. L’an prochain, de nombreux travaux d’aménagement auront lieu dans les écoles comme à Lucie- Aubrac et à la maternelle de Fontvenelle (menuiseries dans les classes et les couloirs), à la maternelle des Aires (isolation des plafonds) ou à Château-Pitty (menuiseries).

« Les écoles sont progressivement équipées de mousseurs pour les robinets et de chasses d’eau économiques, ajoute Anthony Pontet. On travaille également avec le CCAS pour que des kits soient fournis aux familles les plus démunies l’an prochain. »

Un autre point important en 2013 sera la réalisation d’un diagnostic sur l’éclairage public par le syndicat mixte d’énergie du département (Smed 13) qui portera sur les 4200 points lumineux situés sur le domaine public de la commune. Il permettra ensuite à la Ville de remplacer les ampoules existantes par des modèles plus efficaces, comme ceux installés sur le Cours rénové. Rappelons que depuis quelques semaines, l’éclairage public est réduit la nuit sur le CD 6 et dans la zone de La Palun.