Solidarité

400 enfants vaccinés contre la méningite Energies 394 - Carole Nerini

Mis à jour le

Pour la sixième année consécutive, la campagne de vaccination contre la méningite au Burkina Faso a permis grâce à diverses actions gardannaises de protéger 400 enfants. Subvention municipale, concert du service municipal de la Jeunesse et actions de l’association de jeunes Street Elements Factory ont poursuivi les efforts initiés en 2008 en collaboration avec Adama Dramé, grand percussionniste burkinabé engagé sur place dans la lutte contre la méningite.

Cette année, l’école d’arts plastiques et l’école de musique ont souhaité s’associer à cette initiative. Comme l’explique David Sausse du service Jeunesse, « Il y a eu plus de 1 900 vaccinations pratiquées chez les enfants depuis le début du projet. Les jeunes de l’association Street Elements factory, qui se sont rendus au Burkina l’an dernier, sont fortement impliqués dans cette cause. L’école de musique a organisé fin 2012 une audition en faveur de cette campagne où 250 euros ont été récoltés et l’école d’arts plastiques a remis un chèque 850 euros à l’association suite à la vente des petits formats. »

L’engagement des Gardannais et la volonté municipale de soutenir cette action de solidarité internationale (la municipalité a doublé le montant alloué grâce à une subvention) ont payé puisque depuis le début de cette collaboration, il n’y a plus eu de cas de méningite dans les pouponnières et orphelinats concernés par la campagne de vaccination. Adama Dramé, également citoyen d’honneur de la ville, nous rendra visite fin juin à l’occasion de Musiques à Gardanne.

L’an dernier, lors de son passage, il avait souligné l’importance de ce soutien pour éradiquer ce fléau. « Tout ce qui est mis en place depuis 2008 a porté ses fruits. De nombreux jeunes sont impliqués dans ce projet et ils doivent avoir conscience que tout ce qu’ils ont fait a sauvé de nombreuses vies. » Bien évidemment, la collaboration continue, 2013 sera une nouvelle année de solidarité où d’autres actions au bénéfice de cette campagne seront organisées, avec toujours cet espoir qu’au fil du temps les enfants burkinabés atteignent tous l’âge adulte...