Les risques majeurs à Gardanne

Mis à jour le

Le Dossier Départemental des Risques Majeurs a recensé cinq risques majeurs auxquels la commune de Gardanne peut être exposée :
- Les feux de forêts
- L’inondation
- Le mouvement de terrain
- Le risque sismique
- Le transport de matières dangereuses

Consulter aussi le site Prim.net (prévention des risques majeurs) sur lequel vous trouverez des informations pour les acquéreurs et locataires, télécharger le guide pratique sur l’état des risques, accéder à la cartographie BRGM des risques "retrait-gonflement des argiles" et "cavités souterraines" ou consulter la liste des arrêtés de reconnaissance de catastrophe naturelle depuis 1982.

Un plan communal d’hébergement d’urgence est régulièrement remis à jour, en coordination avec le centre de secours. Ainsi, le gymnase de Fontvenelle, proche du centre de secours et de la cuisine centrale, est réquisitionné en priorité pour l’hébergement de personnes sinistrées ou évacuées. Il est équipé en couchages et dispose d’espaces d’hygiène suffisants. Le COSEC du Pesquier et le lycée agricole de Valabre peuvent également être réquisitionnés. Les services municipaux (restauration, aide à la vie associative, CCAS, service des sports) apportent une aide logistique à la police municipale, la gendarmerie et les pompiers.

Qu’est-ce que l’alerte ?
C’est l’annonce par sirène d’un danger imminent.

 Le signal d’alerte pour les risques industriels, nucléaires et de transport de matières dangereuses est un signal prolongé (montant et descendant) d’une durée de trois fois une minute, espacées de 5 secondes.
A l’audition de ce signal, confinez-vous et écoutez la radio (France Inter GO 1852 m ou 162 kHz).

 Les catastrophes naturelles surviennent généralement sans qu’un signal d’alerte puisse être donné.
Dans tout les cas, il est donc indispensable de bien connaître, au préalable, les consignes de sécurité à chaque type de risque.

La fin d’alerte est annoncée par une sirène émettant un signal continu de 30 secondes. A Gardanne, la sirène retentit une fois chaque jour à midi. Ceci n’est pas un signal d’alerte.    

 

Dans l'actu