Et l'acier s'envole aussi

Mis à jour le

Théâtre concert par la compagnie Théâtre du Maquis, le 23 mars à 20h30 à la Halle Léo-Ferré. Mise en scène Pierre Béziers, avec Florence Hautier, Martin Mabz et Samuel Bobin.

Durée 1h10, tarif 6 euros, réservation obligatoire

Agrandir le plan
théâtre, concerts, jeune public, danse, spectacles de rue et évènements de plein air
  • Adresse : Maison de la vie associative
    avenue du 8 Mai 1945
  • Code postal : 13120
  • Ville : Gardanne
  • Téléphone : 04 42 65 77 00
  • Fax : 04 42 58 35 52
  • Courriel : resa-spectacle@ville-gardanne.fr
  • Horaires d'ouverture :
    8h30-12h, 13h30-17h30
 
La Halle
Agrandir le plan
Salle de 3141 m2 fractionnable, sanitaires H/F, accès handicapés, wifi, sonorisation "public adress", parking. Salle polyvalente de 139 m2 avec sas d'entrée et accès grande salle, chauffée et climatisée, cuisine, loge, douche, sonorisation, tables chaises.
  • Adresse : avenue du 8 mai 1945
  • Code postal : 13120
  • Ville : Gardanne
  • Téléphone : 04 42 65 77 00
  • Commentaires : Peut accueillir des expositions, des salons, dés événements associatifs, des événements sportifs, des spectacles, repas, réunions, conférences, congrès ou autres événements professionnels. Renseignements auprès du service vie associative.
 

Apollinaire, Madeleine et la guerre. 1915, gare de Nice. Guillaume Apollinaire monte dans le train pour rejoindre son régiment d’artilleurs à Nîmes. Dans son compartiment, Madeleine Pagès, une jeune fille d’Oran, qui va prendre le bateau à Marseille. La conversation s’engage, on parle poésie, on échange les adresses... Et quelques semaines plus tard va commencer une extraordinaire correspondance entre le front de l’Est et l’Algérie, d’abord amicale, puis tendre, passionnée, bouleversante.

« La belle correspondance qui suit la rencontre entre Apollinaire et Madeleine Pagès est portée à la scène par l’infatigable troupe du Théâtre du Maquis, à partir d’un choix où les sentiments, l’amour de la poésie et des mots, se mêlent à la grande et terrible histoire de ces années de guerre : Et l’acier s’envole aussi... La démarche dépasse largement la mise en espace de lectures, et nous livre un vrai moment de théâtre aux spirituelles incandescences. »
Maryvonne Colombani, journal Zibeline

 

Dans l'actu