jeudi 17 août 2017
 
 
 
art

Giuseppe Penone, les chemins de la main

Mis à jour le vendredi 10 mars 2017

Mardi 18 mai à 18h15... Giuseppe Penone, les chemins de la main, un film de Thierry Spitzer.

Au commencement, était l’arbre. A la fin, c’est une œuvre. Du Penone. Dont l’œuvre et l’arbre ne font souvent qu’un. Giuseppe Penone est l’un des artistes emblématiques de l’Arte Povera. Ou Art Pauvre. Pauvre, comme on l’a parfois cru, parce qu’utilisant souvent des matériaux naturels, comme l’arbre, justement, ou de récupération… Pauvre, parce que le temps de la réalisation matérielle de l’œuvre était parfois considéré comme l’œuvre elle-même, plus que l’objet achevé. Art pauvre aussi, parce que se revendiquant comme « attitude » face au marché de l’art et aux galeries, plus que mouvement artistique proprement dit. Mais regardons-le, cet arbre de Penone, exposé au Centre Pompidou, à l’occasion d’une grande rétrospective consacrée à l’artiste, en 2004… Art pauvre ? Pas si sûr…

Un film Arkadin, 2004, 51 min., couleurs, dans le cadre du cycle « Ecouter Voir », en partenariat avec l’Ecole d’Arts Plastiques
Auditorium de la Médiathèque, entrée libre

Site internet à consulter sur Giuseppe Penone et l’Arte Povera :

Exposition du Centre Georges Pompidou

 
Haut de page   |    Plan du site   |    Flux RSS   |    Twitter  |    DailyMotion  |    Calaméo  |    Nous contacter   |   Retour accueil
Mentions légales
Retour