Les projets du nouveau mandat

Roger Meï : "placer l'humain au cœur de nos actions" propos recueillis par Loïc Taniou

Publié le

Pour le maire Roger Meï réélu le dimanche 9 mars 2008, le nouveau mandat doit permettre de mener à bien la reconversion du Bassin minier tout en plaçant l’humain et la solidarité au coeur des actions municipales.

La solidarité

« L’humain va se retrouver au coeur de toute la politique municipale. La solidarité sera une préoccupation transversale à nos actions qu’elles soient sociales, culturelles, en direction des jeunes ou des retraités. A Gardanne “terre d’énergies, d’innovations” on ajoutera “terre de solidarités.” »

Enfance et jeunesse

« L’enfance, la jeunesse et l’éducation restent nos priorités. Nous continuerons nos efforts en faveur de l’école avec un souci constant d’égalité des chances, de prévention de situations d’illettrisme, de lutte contre l’échec scolaire grace aux actions comme “Coup de pouce,” l’aide aux devoirs en favorisant une présence accrue du bénévolat. Nous nous efforcerons d’être plus au contact des jeunes, notamment les plus fragilisés grâce à des partenariats entre différentes structures intervenant sur le terrain. Nous avons un gros travail à faire notamment en matière de prévention car il existe des publics difficiles vers qui nous devons aller. Un élu aura cette responsabilité sous l’égi de du Contrat local de sécurité et de prévention de la délinquance. »

Aménagements urbains

« Il y aura bien sûr la poursuite de la rénovation du Cours en centre-ville avec le début de la seconde tranche qui concernera Carnot et Bontemps. Tout cela dans la concertation, avec la volonté de tenir compte de l’avis des gens quand cela est possible. Et cela marche très bien. Sans oublier, la finalisation du PLU (Plan local d’urbanisme, NdlR) qui permettra à la ville de Gardanne de se développer tout en restant une ville équilibrée. »

La reconversion

« Ce mandat doit nous permettre de mener à bien la reconversion du Bassin minier. Pour réussir celle-ci, il est important que nous conservions notre autonomie. Ce qui n’empêchera pas des collaborations en bonne intelligence avec la communauté du Pays d’Aix, comme nous l’avons déjà fait par le passé avec Cézanne 2006, le Centre microélectronique de Provence, le reboisement du massif du Montaiguet, le traitements des ordures ménagères ou les transports. »

économie et emplois

« Nous devons poursuivre la mutation économique de la ville et favoriser les conditions d’emplois, tout en respectant l’environnement et en nous inscrivant dans une démarche de développement durable. Deux grands projets se dessinent. Le premier est la réalisation d’un parc d’activités high-tech, Novactis, à Jean de Bouc. Ce dernier accueillera des entreprises à vocation industrielle ou tertiaire avec la création de 5 à 600 emplois à l’horizon 2010 suivant un projet architectural et environnemental de grande qualité.

Le deuxième est le redéploiement du Puits de mines Morandat qui accueillera une pépinière d’entreprises pour favori ser leur création et un hôtel d’entrepri ses pour les aider dans la consolidation de leurs activités. De larges espaces seront consacrés à l’implantation d’entreprises et l’accueil d’activités économiques orientées vers les nouvelles technologies. Une salle culturelle est également prévue avec des espaces pour accueillir des conférences ainsi qu’un espace muséographique moderne et dynamique pour conserver la mémoire de l’exploitation minière. Un redéploiement du site qui se fera suivant un principe de respect du développement durable et des économies d’énergies. On réfléchit à intégrer du photovoltaïque sur les toitures des bâtiments et à récupérer les calories des 30 millions de m3 d’eau sous nos pieds. D’une manière générale, la culture scientifique sera valorisée. »

Formation

« Ce dynamisme économique s’appuiera sur une offre de formation adaptée et performante. Ainsi, l’ancien centre de formation des mineurs, “le centre St-Pierre,” sera transformé en une “Maison de la formation et de l’entreprise” qui sera un outil réactif pour proposer aux demandeurs d’emplois des formations adaptées aux besoins des entreprises et aux gisements d’emplois. Il sera également un lieu ressource pour les entreprises locales et leur développement. Il permettra un dialogue constant avec les entreprises pour favoriser l’emploi des Gardannais. »