Ville de Gardanne
http://www.ville-gardanne.fr/Vers-des-assises-solidaires
Vers des assises solidaires
vendredi, 30 octobre 2009
/ Bruno Colombari

Après les assises sur le logement en 2004 et celles sur la santé en 2006, la Ville accueille les assises de la solidarité mises en place par le dispositif municipal Citoyen Solidaire. Elles se dérouleront le samedi 7 novembre de 9h à 13h à la Maison du Peuple sur le thème des solidarités entre les générations.

La solidarité, c’est au quotidien qu’elle se traduit ; par des actions municipales, par l’implication d’associations, par la volonté individuelle, au sein ou en dehors d’une structure. Lors de ces assises, qui sont ouvertes à tous, de nombreux témoignages de professionnels, de bénévoles, seront entendus. Chacun témoignera de sa propre expérience, l’objectif étant à court et moyen terme de développer diverses initiatives sur le thème de l’intergénération.

Et ce thème, ce sont les bénévoles du dispositif Citoyen solidaire qui l’ont proposé. « L’intergénération est une question qui nous concerne tous, au quotidien, explique Gérard Saint-Martin, chargé de mission pour Citoyen Solidaire. Il existe dans notre ville de nombreuses actions solidaires, de nombreux bénévoles. Il faut maintenir et encourager ces élans de solidarité et les développer.  »

omme vous pouvez le constater dans le programme (lire encadré), les interventions seront nombreuses. A tout moment, le public pourra intervenir, faire des propositions, le débat se voudra participatif.

Parmi les interventions, nous retrouverons le témoignage de Monique Cucchi, animatrice à la Maison de retraite Le Domaine de l’Olivier qui interviendra également pour témoigner des relations entre les résidents et les enfants. « A plusieurs reprises, ponctuellement, la Maison de retraite ouvre ses portes aux écoles ou aux centres de loisirs. Il existe également des projets sur du long terme, comme le livre que nous avons finalisé en juin dernier, fruit d’un travail entre les résidents du secteur protégé et les enfants du centre de loisirs primaire. Ce fut une belle aventure humaine.  »

En parlant de belle aventure humaine, Marianne Jacquemin, directrice de la Maison d’Accueil Multiservice Intergénérationnelle 83 sera présente pour exposer au public le travail effectué auprès de ceux qui sont dans le besoin, ou qui ont besoin d’être utile à l’autre, à travers des échanges, des rencontres, des ateliers qui mélangent des publics très différents. Elle mentionnera entre autres La semaine bleue, mise en place du 19 au 23 octobre où jeunes et moins jeunes se sont rapprochés par l’intermédiaire d’Internet.

Parmi les intervenants, Manuel Pinto, directeur de l’association Les petits frères des pauvres (bénévoles qui soutiennent par un accompagnement relationnel et fraternel des personnes de plus de 50 ans souffrant de solitude, de pauvreté, d’exclusion et de maladies graves) apportera son témoignage sur les actions réalisées auprès des personnes isolées et sur les moyens utilisés pour alerter l’opinion publique.

Samia Rakik, animatrice au foyer 3 e âge Nostre Oustau, expliquera comment, tout au long de l’année, des actions mettant en lien les différentes générations sont multiples, du Père Noël vert à l’initiative du Secours populaire aux ateliers manuels en passant par la création de layettes ou les activités avec les écoles, les collèges et les lycées.

Pour tout renseignement, informations, vous pouvez contacter L’espace Citoyen Solidaire, écoles du centre (1er étage), avenue de Toulon, ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30. Tél. 04 42 65 77 49.

Jean-Brice Garella * : « Construire des projets ensemble »

Comment se traduit au quotidien la solidarité entre générations ?

Elle s’exerce à Gardanne par la motivation et l’existence de nombreuses associations, sociales, culturelles ou sportives. Le lien entre les générations est fort et il mérite de l’être plus encore. La création du dispositif “Citoyen solidaire” a permis de mettre en relation des personnes qui avaient des besoins ou des envies avec celles et ceux qui sont prêts à donner de leur temps et de leur coeur. Puis il y a les structures qui oeuvrent en faveur des retraités, les crèches, les établissements scolaires de la maternelle au lycée jusqu’aux étudiants du CMP. Il y a un potentiel à Gardanne, il faut le stimuler.

Quelles actions pourraient être mises en place ?

Bien entendu, la tenue de ces assises va permettre, nous l’espérons, la naissance de projets, grâce aux témoignages, aux échanges, aux rencontres. Pourquoi ne pas envisager l’hébergement d’étudiants par des personnes isolées avec une contrepartie financière ou sous forme de services ? Maintenir le lien social de ces personnes, souvent âgées, peut se concrétiser par de nombreuses petites choses, simples parfois, un peu plus compliquées dans d’autres cas, mais ensemble, nous allons réfléchir et trouver des solutions.

*Conseiller municipal délégué aux solidarités et au développement du bénévolat