Ville de Gardanne
http://www.ville-gardanne.fr/Ecoles-du-centre-clap-de-fin
Écoles du centre : clap de fin !
Urbanisme / Carole Signes
jeudi, 21 décembre 2006
/ Bruno Colombari

Dix ans de travaux auront été nécessaires pour procéder à la métamorphose complète des écoles Bayet, Prévert, Beausoleil et Veline. Une rénovation qui a accompagné l’évolution du centre-ville.

Ajustements de dernière minute. Les ultimes barrières ont été posées sur le parvis, les bancs ont été scellés, les tôles fixées aux auvents... Mission accomplie  : les écoles du centre sont flambant neuves ! Le résultat de 10 ans de rénovation. Ce n’était pas du luxe. La maternelle Beausoleil, faisant place, peu à peu, aux écoles élémentaires Prévert et Bayet, et accueillant il y a quatre ans sa jumelle, Veline, datait de la fin des années 50...

« Les écoles portaient bien leur âge, se souvient Henri Nahabédian de “l’atelier 37”, architecte en charge de la dernière tranche du projet. Tout d’abord, elles n’étaient plus aux normes, puisqu’il y avait 2 à 3 marches, pour passer de certaines classes à la cours. Et puis, les locaux étaient peints avec des couleurs très criardes : de l’orange vif, du bleu roi, du vert acide. » Il fallait donc rétablir un peu d’harmonie.

Une touche personnelle

Cest le cas aujourd’hui. Tranche après tranche, Veline, Beausoleil, Prévert et Bayet ont connu des vagues de travaux successifs : « les classes, les façades et la toiture ont été refaites, des menuiseries ont été posées, de nouveaux locaux, telles les bibliothèques, ont été aménagés, le parvis et les cours ont été rénovés. Celle de Beausoleil, notamment, a été remontée de 60 cm, pour obtenir un effet de plain-pied. Des aménagements pour les personnes à mobilité réduite ont également été installés : rampes d’accès, ascenseur, » liste Henri Nahabédian. « Nous avons pris naturellement en compte les souhaits des directrices d’école : la nécessité de placer un auvent, pour abriter les élèves en cas de pluie, vient d’elles, par exemple. Puis nous avons ajouté des touches plus personnelles au niveau de la décoration, ou encore de la forme du auvent métallique que j’ai voulu courbe pour contrebalancer les formes très anguleuses de l’édifice... »

Dix ans de chantier pour des bâtiments fonctionnels et agréables, afin que la scolarité des enfants du centre-ville se passe dans les meilleures conditions.

Un projet sur le long terme

« Au départ, les premières écoles de Gardanne se trouvaient rue Jules-Ferry, se souvient Jeannot Menfi, adjoint aux travaux. Puis, à la fin des années 50, se sont construits progressivement la poste, la perception. Tout le centre administratif s’est fait dans ce secteur de la ville. Les quartiers se sont étendus... et une école a vu le jour : celle de Beausoleil. Les trois autres, Prévert, Bayet, et enfin, plus récemment, Veline, sortirent de terre avec le temps... Il faut dire qu’en 1983, il nous fallait faire une école supplémentaire. Deux options s’offraient à nous : soit nous en créions une nouvelle, du côté de la route Blanche, soit nous donnions plus d’importance à celle du centre. Nous avons choisi cette deuxième solution. Ainsi, cela fait près de 3 mandats que nous travaillons à l’agrandissement de ces écoles. » Quant aux opérations de rénovation proprement dites, elles ont débuté en 1997, avec la construction de la salle polyvalente de Prévert.