Ville de Gardanne
http://www.ville-gardanne.fr/Les-enfants-fetent-la-paix
Les enfants fêtent la paix
Semaine des droits de l’enfant / Carole Nerini
jeudi, 1er décembre 2005
/ Bruno Colombari

Du 14 au 20 novembre, Gardanne labellisée “Ville amie des enfants” a organisé une semaine riche en animations autour des droits de l’enfant. Projections, débats, expositions, conférences, Conseil municipal des enfants, inauguration du Jardin de la petite enfance se sont succédé pendant la semaine, avec une journée de fête le samedi 19 novembre.

Quoi de plus logique pour une semaine autour des droits de l’enfant que de solliciter les structures qui les accueillent à y participer ? Ainsi, des crèches jusqu’aux ados investis dans les ateliers du Service municipal de la jeunesse en passant par les écoles et le Service de l’enfance, un bon nombre d’enfants de la commune a travaillé sur le thème de la culture de la paix et sur leurs droits. Tout a débuté par deux expositions, dont l’une était installée dans la rue aux abords des services enfance et jeunesse intitulée “Il était une fois...”

En parallèle de photographies, de dessins réalisés par des enfants syriens grâce à l’association Arts et développement, une dizaine de jeunes ont écrit et représenté leur histoire au sein de l’atelier d’écriture du Service municipal de la jeunesse.
« A partir de la Charte internationale des droits de l’enfant, nous avons fait un travail autour du conte pendant les vacances de la Toussaint, explique Nadira. C’est très émouvant de se dire qu’en ce moment, en Syrie, il se passe la même chose. »

La seconde exposition, Sur le sentier de la guerre ou comment l’éviter, réalisée par l’association de l’école de la paix de Grenoble était abritée par l’école Beausoleil. Deux classes de l’école Georges-Brassens ont pris du plaisir à la visiter et à effectuer un circuit ludique et éducatif sur les thèmes de la tolérance, les différences, le respect de l’autre. A l’entrée, les enseignants ont formé des équipes parmi les élèves, chaque équipe étant dotée d’un passeport la guidant et lui permettant de donner des réponses. Bien entendu, ces cahiers serviront de support pour continuer à travailler en classe.

Les enfants maltraités

Mardi 15 novembre, la projection du film El Bola d’Acheros Manas au cinéma 3 casino a été suivie d’un débat avec la salle. L’histoire du jeune Pablo subissant les violences morales et physiques de sa famille, de son père plus particulièrement, n’a pas laissée les spectateurs insensibles. Avec l’aide de Charles Heim, psychologue clinicien, ils ont cherché à comprendre ce qui avait pu pousser ce père à en arriver à rouer de coups son enfant.

Le mercredi 16 novembre, les nouveaux élus du Conseil municipal des enfants ont participé à leur première assemblée plénière (détail dans notre prochain numéro) qui a été suivie par l’inauguration du Jardin de la petite enfance, un nouveau lieu qui accueille les enfants du centre de loisirs maternel ainsi que les assistantes maternelles sur d’autres créneaux horaires.

Vendredi 18, la Médiathèque, à travers son cycle de conférences Regards sur l’enfance, a proposé une rencontre avec Hubert Montagner, spécialiste de l’aménagement du temps de l’enfant, directeur de recherche à l’INSERM et Gérard Castellani, membre des CEMEA(centre d’entraînement aux méthodes d’éducation active). Portant sur le temps libre de l’enfant, cette conférence-débat a attiré une cinquantaine de personnes dont une grande majorité de professionnels de la petite enfance.

La journée du 19 novembre

Le gymnase Léo-Lagrange s’est transformé en un grand hall d’exposition, avec des affiches, des dessins d’enfants, des figurines réalisées par les tout petits des crèches, en fond sonore, la chorale du Collège Gabriel-Péri dirigée par Daniel Beaume et leurs chansons autour de la liberté, des droits, de la paix.
C’est aux alentours de 14h30 que le jury chargé de primer les classes ayant participé au concours d’affiches rend son verdict. Un choix difficile quand on se retrouve face à ces colombes, à ces enfants qui se donnent la main, face à tous ces messages autour de paix. Manon est en CM1, à l’école Georges- Brassens : « Chaque élève a représenté sa propre idée de la paix. Ces mots, ces dessins sont dits par une colombe. Nous, avec ma copine, on s’est chargées de réaliser toutes les colombes. »
De son côté, Florian en CM2 à l’école Château-Pitty décrit l’affiche de sa classe : « Ça nous a appris à comprendre qu’on est tous pareils, dans toute la planète. » Le jury a félicité toutes les classes participantes : Les terrils-bleus (classe de Mme Coletti), Saint-Joseph (classe de Mme Bret), Albert-Bayet (classe de Mme Scardina), Georges- Brassens (classes de Mme Fabre, M. Jorda et M. Fanjeaux), Fontvenelle (classe de Mme Beauboucher), Château- Pitty (classe de Mme Messager), Frédéric-Mistral (classe de Mme Gardon- Gueydon).

Après une séance de contes pour enfants par Jorus Mabiala et Clément Goguillot, les musiciens de l’école de musique s’installent, les petits chanteurs des écoles primaires de Biver montent sur la scène et c’est parti pour un grand moment de plaisir autour des chansons de Jean-Jacques Goldman. L’après-midi s’est terminée avec beaucoup d’émotion lorsque Daniel Beaume, attendu par sa chorale, a fait son entrée dans la salle. En effet, comme le maire Roger Meï l’avait annoncé quelques minutes auparavant, « Daniel vit des moments difficiles puisque les recherches de son épouse disparue dans les collines au-dessus de Mimet lundi dernier sont toujours en cours. » Mais il est venu accompagner en musique ses jeunes chanteurs autour de cinq titres : La poudre, Le mur de Jericho, Faites la guerre à la guerre, L’enfant soldat et T’en fais pas. Cette chanson, ils l’ont interprétée plus que les autres avec le coeur, un peu comme un message de soutien à celui qui les a guidés sur le chemin de la musique  : “T’en fais pas, ça s’arrangera, les ennuis, les tracas...”

Le lendemain, pour la dernière initiative de cette semaine des droits de l’enfant, le cinéma 3 casino a fait salle comble en projetant en avant-première Kirikou et les bêtes sauvages.