Ville de Gardanne
http://www.ville-gardanne.fr/A-partir-de-fevrier-attention-a-bien-te-garer
À partir de février, attention à bien te garer
Energies 447 - 27 janvier 2016 - Carole Nerini
mercredi, 3 février 2016
/ Sandra Lebrun

Au centre-ville de Gardanne, c’est un peu l’anarchie en matière de stationnement. Pourtant, même si certains emplacements sont à durée limitée (zone bleue) toutes les places, y compris dans les parkings, sont gratuites. Pourquoi ne pas en profiter sans en abuser ?

J’en ai pour deux minutes. Un Leitmotiv qui revient quotidiennement pour certains adeptes qui en profitent pour ignorer les arrêts de bus, les entrées de garage, les rond-points, les voies de circulation d’un bout à l’autre du centre-ville, les trottoirs, les places réservées aux personnes handicapées ou aux services publics, les emplacements livraisons, les places réservées aux taxis...

Le problème, c’est que si tous les conducteurs s’arrêtent deux minutes par jour où c’est interdit pour aller boire le café, acheter son pain ou ses cigarettes, la route appartiendra aux piétons et on annoncera bientôt “un kilomètre de bouchon à l’entrée de Gardanne...” et il y a des moments où nous n’en sommes pas loin. Les agents de la police municipale ont décidé de poursuivre leurs actions de manière systématique pour remettre un peu les choses à leur place. Des milliers de places de stationnement gratuit existent sur la commune, le principe de zone bleue devrait permettre une rotation des véhicules afin que chacun y trouve son compte. Nous rappelons que cette dernière vous permet de stationner gratuitement en centre- ville une heure. Si vous devez rester plus longtemps, utilisez donc les parkings, qui rappelons-le sont maintenant sous vidéo surveillance et toujours gratuits. Jérôme Gellé, responsable de la Police municipale, a décidé avec son équipe de mener une campagne de prévention jusqu’à la mi-février où des petits papiers verts vous expliqueront gentiment que vous êtes mal stationné et les sanctions que vous encourez. Après, c’est une autre histoire...

Stop au chacun pour soi
« Le manque de civisme est grandissant et, pour des raisons de sécurité, nous ne pouvons plus tolérer certaines situations, explique Jérôme Gellé. Toutes les infractions prévues par le code de la route seront relevées lors de nos passages et les conducteurs seront automatiquement verbalisés. Je rappelle que nous utilisons le système de procès verbal électronique, que vous ne trouverez plus l’ancien papillon sur votre parebrise et que tout est transmis directement au centre de traitement des amendes forfaitaires à Rennes. En cas d’arrêt ou de stationnement gênants ou dangereux, la contravention vous coûtera jusqu’à 135 euros, et nous n’hésiterons pas à immobiliser le véhicule avant une mise en fourrière. » Voilà qui est dit !

Rappelons également que, comme le prévoit le code de la route, le stationnement sur la voie publique ne peut excéder sept jours. Attention donc, à compter de mi-février (mais vous pouvez reprendre les bonnes habitudes avant) il va falloir respecter la loi pour que chacun retrouve un peu de sérénité, à pieds comme en véhicule motorisé.