Ville de Gardanne
http://www.ville-gardanne.fr/No43-Collectivites-Laureates-AGIR
N°43 - Collectivités Lauréates AGIR pour l'Energie – Approbation de la candidature de la ville, de la charte d'objectifs et du plan d'action triennal de maîtrise de l'Energie – Autoriser Monsieur le Maire à signer la convention triennale tripartite
Rapporteur M. Pontet
jeudi, 14 avril 2011
/ Bruno Colombari

M. PONTET : Dans le cadre du projet initié par le Conseil Régional "Collectivités Lauréates AGIR pour l’Energie", il est proposé au Conseil Municipal :
- d’approuver la candidature de la ville
- d’approuver la charte d’objectif, ainsi que le plan d’action triennal de maîtrise de l’Energie et d’autoriser Monsieur le Maire à signer la convention triennale tripartite correspondante, si la candidature de la ville est retenue après sélection par le comité d’experts et le vote de l’assemblée plénière régionale.

M. LAMBERT : Monsieur Pontet, vous avez dit tout à l’heure que je ne m’intéressais qu’au global et pas aux actions locales et concrètes. Je vous trouve bien désagréable et mal informé ou bien vous n’écoutez pas, car je vous l’ai déjà dit maintes fois, c’est mon métier justement, dans des collectivités partout en France, de toutes tailles, les aider au développement économique dans une vision Développement Durable. Pour revenir sur la délibération, Monsieur Le Maire, Mmes et Mrs les Conseillers Municipaux, nous vous confirmons notre engagement vers un autre modèle de développement, notamment en matière d’énergies en s’appuyant sur deux axes :

- 1. Les économies d’énergie avant tout.
- 2. Réduire la part des énergies d’origine fossile

Sur le 1er axe, Gardanne est encore très très loin de ce que font une très grande majorité de villes et communes en France : beaucoup de bâtiments sont encore des passoires énergétiques, à commencer par la Maison du Peuple.

L’éclairage public avec tant de lampadaires éclairant la moindre rue comme en plein film hollywoodien. Et que penser d’une ville de 20.000 habitants avec un parc automobiles de plus de 100 voitures, c’est-à-dire une voiture de la mairie pour 200 habitants ? Avons-nous besoin de tant de voitures et autres véhicules que l’on voit rouler en tout sens dans la ville ?

Notre ville n’a encore aucun bâtiment public qui intègre les normes d’économies d’énergie les plus avancées. Ce retard se traduit dès cette année par une augmentation de la dépense des fluides (gaz, électricité, carburants) du fait de l’augmentation des prix.

Sur le 2ème axe, j’ai bien noté la motion en délibération n° 2 qui y fait référence, mais je m’inquiète car en quelques années nous avons eu droit à tout type de discours avec les énergies fossiles, notamment un attachement viscéral à tout ce qui est minier ou forage. Je ne citerai que 2 exemples : en 2007, un tract de Monsieur Le Maire qui appelait à la réouverture des mines, inscrivant sur ce tract les propos du député de la Nièvre « Si la France a abandonné le charbon, l’Allemagne et ailleurs en Europe il est et devient de plus en plus une solution pour les économies d’énergie et le développement durable ».

Le charbon pour les économies d’énergie ? je ne vois pas bien comment ? Faudra nous expliquer ? Le charbon comme solution pour le Développement Durable ? Là aussi c’est très fort ! Le Développement Durable = renouvelable, et si je me souviens bien de mes cours de sciences naturelles, le charbon ne se renouvelle pas, c’est un stock important, puisqu’il y en a pour 300 ans de consommation mondiale, mais un stock limité. En plus rien de pire qu’une centrale au charbon en termes de Gaz à Effet de Serre.

Pour revenir sur la commune de Gardanne et son histoire. Je me permettrais de dire à Anthony Pontet qui est né en 1982, de se méfier des promesses qui sont données : ainsi dans un document de 1981, la mairie de Gardanne, déjà dirigée par Monsieur Meï… Et bien en 1981, Gardanne assurait s’engager à utiliser les eaux chaudes de la centrale pour chauffer des serres de maraîchage. Depuis toutes les autres centrales de France fournissent leurs eaux chaudes à des activités, toutes sauf une, celle de Gardanne !

Il y a un adage qui dit « rien ne sert de courir, il faut partir à point ». J’ai l’impression que l’on est en train de courir, car on n’est jamais parti, on a toujours fait beaucoup d’esbroufes et d’articles et de chartes et de réunions. Mais en terme d’actes rien ! Ou si peu. Ainsi il suffit de regarder le budget 2011 qui nous est présenté aujourd’hui, et que constate-t-on ? 167.000 euros pour l’isolation des écoles et c’est tout en matières d’économies d’énergies !
- Soit à peine 20 à 25 % du budget communication de la ville
- Soit à peine 1 % du budget investissement de la ville

C’est-à-dire qu’aujourd’hui, les économies d’énergie dans la politique de votre majorité ça ne représente rien, si ce n’est un super axe de communication comme on le voit dans le magazine Energies tous les 15 jours.

En conclusion : nous voterons pour, mais nous disons à ceux qui sont plus jeunes que nous, soyez volontaires, n’acceptez plus que cet engagement serve d’habillage à de la communication car l’écologie ça fait bien en ce moment. Au contraire, il faut dire : l’écologie c’est vital, plus que jamais et c’est tout de suite !

Je m’adresse au benjamin de cette assemblée. On travaille pour son avenir, l’avenir de son fils qui est né il y a quelques mois. C’est à eux d’être volontaires, pas à moi.

M. PONTET : Je vous remercie de votre conseil. Juste pour revenir à la Maison du Peuple qui est une passoire, nous en sommes conscients... Nous avons 80 bâtiments communaux à entretenir et ce n’est pas en quelques mois, en claquant des doigts que nous allons résoudre tous les problèmes, vous le savez. Nous avons commencé par les écoles, vous le savez aussi.

Sur l’éclairage public, nous avons commencé un travail de réflexion sur les réseaux, c’est un travail qui est en route.

Sur le parc automobiles, nous avons une centaine de véhicules. Une rationalisation est en train de se mettre en place avec un pool qui va être créé. Nous ne pouvons pas tout faire d’un coup.

Sur l’utilisation des énergies fossiles, nous sommes tout à fait d’accord. Nous sommes réellement tournés vers les énergies nouvelles. Les journalistes ce matin nous ont signalé que nous étions une des rares villes à réaliser tout ce qu’on faisait en terme d’économie d’énergie.

L’essentiel est de changer les comportements avant d’envisager de gros travaux d’investissement : 167 000 euros prévus au budget, c’est important. Ces travaux seront mis en route dans les années à venir. Nous faisons du très bon travail. Ce n’est pas de la communication, nous travaillons réellement et je travaille d’ailleurs avec un économe de flux qui fait un travail remarquable à relever les consommations tous les mois avec l’appui des référents énergies de chaque service.

M. MEI : Il se bat avec beaucoup d’énergie. Nous savons qu’il faut faire des économies d’énergies. Nous en faisons à travers l’action d’Anthony Pontet. Il va y avoir des interventions dans les bâtiments publics pour que des bons comportements s’installent. L’année dernière, nous avions fait une réunion : il y avait quatre personnes !... Cette année, dans cette salle, 40 personnes... C’est un travail long et difficile et j’espère que vous viendrez nombreux au Forum des 7, 8 et 9 avril. Nous essayons de sensibiliser les gens. La Région nous a quand même classés second, après la Commune de Lambesc...

Le but à moyen terme pour la ville, c’est de devenir auto suffisante pour sa consommation énergétique. C’est vraiment quelque chose d’important.

UNANIMITÉ