Economie

Les entrepreneurs aixois à la découverte de l’Entente Energies 421 - Jeremy Noé

Mis à jour le

Si la Ville a gardé sa volonté de soutenir l’emploi, le développement économique est désormais compétence de la CPA. L’une des premières initiatives de la communauté d’agglo a été d’inviter au mois de juin les chefs d’entreprise du pays d’Aix à venir découvrir l’Entente pour la forêt de Valabre à Gardanne
- un lieu riche de savoirs.

DEPUIS 2009, PAYS D’AIX DÉVELOPPEMENT, VIA “ÉNERGIES DE LA VICTOIRE,” A LANCÉ UNE SÉRIE D’ACTIONS, dont un Club d’entreprises qui fédère les treize zones d’activités de la communauté et se réunit trois fois par an pour découvrir un lieu emblématique du pays d’Aix avant d’échanger autour d’un cocktail. La première réunion de ce Club entreprises avait eu lieu à Vitrolles dans les locaux de l’ENSOSP devant plus de 350 chefs d’entreprise. Depuis, Énergies de la victoire est passée sur le campus Areva à Aix-en- Provence, Cadarache avec la visite d’Iter et du CEA, le Château Lacoste au Puy-Sainte- Reparade... et tout dernièrement à l’Entente interdépartementale pour la forêt méditerranéenne de Valabre à Gardanne.

« On choisit un lieu et il s’agit de voir ce qu’il fait, son exemplarité, en quoi il rayonne sur la région, au niveau national et à l’international, explique Lionel Minassian, directeur de Pays d’Aix Développement. Nous montrons également comment il tisse des liens avec le tissu économique local : sous-traitance, partenariats... les entreprises doivent se sentir solidaires et doivent sentir qu’elles appartiennent au pays d’Aix. A la fois pour la promouvoir dans leurs déplacements, mais aussi pour mieux se développer et travailler ensemble. On a tendance souvent à aller chercher des partenaires ailleurs dans la région alors que parfois il y a un sous-traitant à côté. Autant le faire travailler  ! »

ACCUEILLANT L’INITIATIVE AVEC HUMOUR (« IL VA DÉSORMAIS FALLOIR QUE JE M’HABITUE AU QUART D’HEURE AIXOIS... »), le Maire se déclarait « prêt à profiter de l’expérience des entrepreneurs du pays d’Aix et prêt à leur faire profiter de la nôtre. » « Je n’en doute pas, répondait Maurice Farine, président de pays d’Aix développement. C’est parfois la croix et la bannière pour trouver un terrain où installer son entreprise. La réserve foncière de votre ville, les dix hectares que vous ouvrez autour du projet de développement du puits Morandat constitueront pour le pays d’Aix une chance importante. »

Après les amabilités, le vif du sujet : pendant deux heures, la présentation in extenso de l’Entente, son histoire, des missions, son école d’application de la sécurité civile (Ecasc), son super simulateur de feux de forêts unique au monde, au point que même les Californiens (dont le climat et la végétation sont très semblables au notre) viennent s’y former. Et ce n’est pas fini. « Nous allons bientôt lancer en supplément de ce simulateur une île virtuelle de 80km2 à laquelle tous les pays pourront accéder pour pratiquer des tests, » dévoilait Philippe Meresse, chargé de développement à l’Ecasc.

Et, à destination des chefs d’entreprise présents, et tandis qu’un Canadair survole l’île sur le grand écran de l’auditorium : « D’ailleurs regardez la modélisation des maisons. Si vous voulez qu’on mette une pancarte avec le logo de votre société, on peut en discuter... ». « Par le passé l’Entente a vécu, grassement si je puis dire, de subventions. Ce n’est plus le cas. Elle s’est diversifiée, elle répond à des objectifs chiffrés, et elle peut recevoir du mécénat, » lui emboîtait Jacky Gérard, président de l’Entente. Les entrepreneurs du pays d’Aix auront sans doute compris le message.