Urbanisme

Travaux : on ne s’endort pas Energies 401 - Jeremy Noé & Carole Nerini

Mis à jour le

DANS LE FILM DE SCIENCE-FICTION Dark City (1998) des immeubles entiers poussaient comme des champignons pendant la nuit. A Gardanne, c’est pendant l’été qu’on fait pousser les trottoirs, les canalisations, les réfections de routes. « Certains sont en congés... et d’autres pas ! souligne Jeannot Menfi, adjoint aux Travaux liés à la voirie. Tout ce qui peut se faire pendant l’été est fait, on ne s’endort pas. » Parmi les réalisations, il a été question de conduites d’eau et de travaux d’embellissement avenue de la Libération jusqu’à l’avenue de Nice, de prolongements de canalisations, et réalisation de réseau pluvial chemin de Saint-Baudille et chemin des Clapiers, d’un lifting du revêtement de la route au rond-point des Phocéens (gare SNCF), au square de la Farandole, avenue Maurel-Agricol, chemin de la Crête de Cauvet et impasse des Dahlias à Biver (et du réseau pluvial pour 30000 euros)... « Les travaux au rond-point de la gare se sont faits le soir, personne ne s’en est aperçu, » souligne Joël Bossy, responsable du réseau pluvial. Discrets peut-être, nécessaires sans conteste, ces travaux estivaux ont aussi un coût : plus de 200 000 euros au total (dont 50 000 pour le rond-point de la gare).

Et puis l’été, c’est aussi l’occasion de faire réaliser les travaux dans les écoles. Comme l’a souligné Anthony Pontet, conseiller municipal délégué aux Économies d’énergies, « Chaque fois que cela s’avère possible, les réalisations rentrent dans le cadre du Page, le plan d’action global sur les énergies, afin d’utiliser des matériaux et des techniques qui nous permettent de faire des économies. » Pose d’alarmes, de menuiseries, de faux plafonds, de luminaires, travaux de peinture, de réfection des sols, d’isolation, réalisation de mezzanines en maternelle ont donc été réalisés.

Une nouveauté à souligner à Biver, les enfants de maternelle ne sortiront plus de l’école pour se rendre à la cantine ou à la garderie ; en effet, dans le cadre de la réflexion menée sur la restructuration du groupe scolaire de Biver, un accès sécurisé entre les deux écoles a été proposé par l’architecte, et comme la sécurité n’attend pas, cet aménagement a été inscrit dans le programme des travaux de l’été pour être fonctionnel dès la rentrée. D’autres aménagements et rénovations sont prévus d’ici la fin de l’année.