Urbanisme

Travaux d’été : un bon millésime Energies 360 - Stéphane Conty

Mis à jour le

En dépit des conditions climatiques très aléatoires de cet été 2011, la ville de Gardanne a été le cadre de nombreux chantiers durant la période estivale. Travaux sur la voirie, élargissement du ruisseau des Molx, entretien et amélioration des installations municipales ont rythmé cet été.

Pour Jeannot Menfi, adjoint au maire en charge des travaux, il ne fait aucun doute que 2011 sera un grand cru en matière de travaux estivaux. « L’été est la période qui se prête le mieux aux travaux. Le temps est favorable et comme beaucoup de gens sont en congés les nuisances sont moindres pour les habitants. Cette année c’est exceptionnel car il me semble que nous avons encore plus de travaux que d’habitude. Plus par le nombre, mais aussi par l’ampleur avec notamment la refonte du boulevard de la République et l’aménagement du ruisseau des Molx et de son premier bassin de rétention. »

Troisième et dernière tranche du réaménagement du Cours, le chantier du boulevard de la République se poursuit. L’essentiel des réseaux humides et télécom ont été repris dans cette première phase de travaux qui doit s’achever en fin d’année 2011 par la pose des revêtements de surface, sauf contretemps toujours possible sur un chantier d’une telle ampleur. La phase suivante s’attaquera aux abords des façades et durera jusqu’en juin 2012. Dans les deux cas la circulation est maintenue pour ne pas trop pénaliser les commerces durant ces travaux.

Cheminement piéton sécurisé à Biver

En ce qui concerne la voirie, cet été a été marqué par deux chantiers de gros entretien. A Biver tout d’abord, au chemin des Angles, avec la refonte de l’accès au stade Albert-Curet pour un coût de 100 000 € HT. Remise en état de la chaussée, organisation du stationnement et création d’un cheminement piéton sécurisé constituent l’essentiel de ces travaux durant lesquels on a également enterré les lignes d’éclairage public. Ensuite, non loin de la Gendarmerie, le revêtement du rond-point situé au carrefour des boulevards Pont de Peton et Cézanne et des avenues des anciens-combattants et Maurel- Agricol, a été refait.

Bonne nouvelle pour les automobilistes en recherche de stationnement, le parking des Molx s’agrandit de 40 places, avec un accès par le parking Mistral ou le boulevard Carnot. A noter enfin que d’ici la fin de l’année un parking d’un quarantaine de places va être aménagé à Biver face à la place du bal, au quartier Rave.

Prévention des inondations aux Molx

Débuté au mois d’avril 2011, le chantier qui concerne le ruisseau des Molx, sur la section comprise entre l’usine Pechiney-Alcan et le petit chemin des Molx, est véritablement “le gros morceau” des travaux de cet été en matière de pluvial. L’objectif est de limiter les débordements du ruisseau lors d’intempéries importantes. Pour cela la section du ruisseau est triplée, permettant d’évacuer jusqu’à 20m3/s, soit l’équivalent d’une crue décennale. Pour renforcer le dispositif et casser la vitesse de l’eau, un bassin de rétention de 18 000m3 situé au départ du petit chemin des Molx a été aménagé. Planté d’arbres supportant une immersion de leurs racines et ceinturé par un cheminement piéton, il fera aussi le bonheur des promeneurs. Un chantier de 1,5 million d’euros qui doit s’achever en avril 2012.

Cinéma : début de la rénovation

Parmi les gros travaux de cet été on peut notamment citer la mise en sécurité du cinéma 3 Casino qui a nécessité trois mois de travail pour un coût de 280 000 €. Au menu de ces travaux figuraient la reprise de la charpente, la suppression de plaques de ciment amianté et le remplacement des centrales de traitement de l’air. Le réaménagement de l’intérieur devrait suivre. Nous y reviendrons.

Chaudière à bois à Biver

A Biver, c’est maintenant une chaudière au bois et non plus à charbon, qui comme à Fontvenelle va assurer le chauffage des installations municipales, et notamment des écoles, du foyer Alcaraz, de l’église et du dispensaire. Des travaux qui s’achèvent ce mois pour un coût de 405 000 €. Une installation qui vient compléter les mesures prises par la ville dans le cadre de son Page (Plan d’Action Global sur les Énergies) qui a nécessité 150 000 € de travaux cet année avec par exemple l’installation d’un système de régulation en chaufferie, la pose de menuiseries isolantes dans des bâtiments communaux, ou encore le passage au canal de Provence pour l’alimentation en eau du centre technique municipal.

Toitures et économies d’énergie dans les écoles

Comme chaque année, les installations scolaires ont fait l’objet de toutes les attentions, globalisant 200 000€ de travaux. Pour la période estivale, à Château-Pitty et aux Terrils bleus, la toiture a été rénovée. A Elsa-Triolet c’est un troisième sanitaire qui a été revu, alors qu’à Fontvenelle des travaux d’étanchéité ont été effectués. A l’école Prévert les stores côté cours ont fait l’objet d’une réfection, et aux Aires ce sont les menuiseries des patios intérieurs qui ont été reprises.

Acoustique et sécurité dans les crèches

Les crèches n’ont pas été oubliées avec, au multi-accueil la Farandole un traitement acoustique du dortoir, la pose d’anti-pinces doigts et des travaux sur la vidéo-phonie. A la Souris Verte, à Fontvenelle, les travaux ont porté sur le changement de deux doubles portes et sur une reprise de la VMC et du chauffage des sanitaires.

Réfection des aires de jeux sportifs

En matière de travaux les installations sportives ne sont pas en reste avec une reprise de l’étanchéité au gymnase Léo-Lagrange et de trois poteaux d’éclairage au stade de Fontvenelle. A Biver, le stade Albert-Curet a non seulement fait l’objet de travaux à ses abords mais aussi en interne avec la reprise de la buvette, celle du mur de clôture côté route, la pose de pare-ballons et enfin la révision des fixations de la toiture de la tribune.

Deux aires de jeu de proximité sont en cours de révision, l’une à Notre-dame à côté de l’école château Pitty et l’autre à la Palun, sur l’un des anciens terrains de tennis qui se trouvent à côté du stade Jérôme Bienvenu. Au total en 2011 la commune a engagé 190 000 € de travaux récurrents sur les installations sportives.