Sécurité et éducation, jamais l’un sans l’autre

Publié le

Faisant suite à la cellule de crise du 6 novembre dernier réunissant les services de sécurité dans le cadre du CLSPD, Hervé Granier et les élus ont rencontré les directrices et directeurs des établissements scolaires.
Suite au passage Risque élevé du plan vigipirate, des moyens matériels et humains ont été renforcés avant la reprise scolaire de novembre. Il s’agissait là de faire le point avec chacune des directions des écoles maternelles et élémentaires le 12 novembre, et des collèges, lycées et Campus G.Charpak le 13 novembre, en présence des forces de sécurité, des représentants de l’Education Nationale et des services municipaux concernés.

Après une rapide présentation des dispositifs humains et matériels mis en place, les enseignants ont pu s’exprimer sur les améliorations à apporter dans leur école en matière de sécurité. La configuration des locaux de chaque établissement scolaire nécessite une réflexion au cas par cas ; installation de visiophones, nouveaux accès, fermeture automatique des portes, éclairage, de nombreux thèmes ont été abordés et feront l’objet d’une attention qu’Hervé Granier a souhaité rapide et efficace. Côté enseignement secondaire, les représentants de la Police municipale et de la Gendarmerie se sont exprimés sur la coordination de leur présence aux abords des établissements, à différents moments de la journée.

La période est particulière ; Covid et plan vigipirate renforcé viennent s’ajouter aux problématiques existantes. Comme l’a expliqué Hervé Granier, « nous avons augmenté la fréquentation de la présence de la Police municipale sur le secteur de Valabre dans le but de lutter contre le réseau de prostitution parallèlement à notre travail de préparation de l’installation de notre système de vidéoprotection. Concernant la situation anxiogène que nous vivons en cette fin d’année, une Brigade de prévention a été mise en place à l’initiative du Service de la vie des quartiers. Chabane, Magid et nos deux médiateurs Carine et Louis parcourent la ville afin d’être à l’écoute de la population. Cette mission de communication, de prévention, de proximité, et d’échange a vocation de favoriser le bien vivre-ensemble et de lutter contre l’isolement des Gardannais et Bivérois ». Nous reviendrons en détail sur le rôle de cette brigade en fin de semaine.

 

Dans l'actu