Rétro 2012 (1/4) : Eon, Caramantran, VTT

Publié le

L’année commence le 7 janvier par les vœux du maire à la population. Des vœux conviviaux et offensifs, avec ce constat de Roger Meï qui n’a rien perdu de son actualité : "L’économie doit être au service des gens, pas des banques. Ce sera une question fondamentale cette année au moment des élections."

Le 11 janvier, la situation des centres de santé mutualistes inquiète élus et habitants, qui se mobilisent devant la Préfecture pour réclamer une table-ronde réunissant les différents acteurs. Mais le Préfet fait la sourde oreille. Le combat pour une médecine sociale durera toute l’année.

Le 19 janvier, présentation à la presse de l’opération vélos : depuis deux ans, dix services ont été équipés de vélos de ville ou de VTT, comme la police municipale. Des véhicules financés par les économies d’énergie de la commune.

Le 7 février, au plus fort d’une vague de froid qui glace le pays, la consommation électrique connaît un pic sans précédent. Le Préfet choisit alors de réquisitionner le personnel de la centrale thermique de Gardanne, en grève le 3. Là aussi, le dossier biomasse reviendra tout au long de 2012.

Le 8 février, La Poste inaugure sa nouvelle plateforme de distribution du courrier à la zone Avon. Un outil moderne qui ne masque pas le mécontentement des habitants vis-à-vis d’un service public qui se détériore.

Le 23 février, le secteur éducation est officiellement inauguré, quelques semaines après sa réinstallation au 17 rue Borély. Des locaux modernes et fonctionnels, accompagnés par le lancement du portail famille.

Huit jeunes Gardannais au Burkina Faso : du 27 février au 13 mars, sept ans parès la première édition, le Mistral rencontre l’Harmattan dans le cadre d’un échange culturel autour de la danse, du chant, de la poésie et de l’image.

La semaine provençale, consacrée à l’eau en Provence, a lieu du 26 au 31 mars. L’occasion de découvrir notamment le Perça ou le barrage Zola.

Du 16 au 31 mars, dans le prolongement du festival d’automne, le 3 Casino Cinéma accueille les rencontres du cinéma écocitoyen. L’occasion de débats et de rencontres conviviales autour de films militants.

Le 20 mars, habitants et industriels se rencontrent en mairie. Eon, Rio Tinto, Durance Granulats ou la Semag s’expliquent et argumentent sur leurs efforts pour réduire les nuisances liées à leur activité.

 

Dans l'actu