jeudi 17 août 2017
 
 
 
peinture

Rebeyrolle ou Le journal d'un peintre

Mis à jour le vendredi 10 mars 2017

Mardi 9 mars à 18h15 : un film de Gérard Rondeau sur le peintre Paul Rebeyrolle... Comme André Marchand, ou Jean Rustin, présentés en 2009 dans « Ecouter Voir », Paul Rebeyrolle est l’un des grands peintres français du XXe siècle à (re)découvrir absolument.

Prisonniers, Guerilleros, Evasions manquées, Monétarisme, séries de ses toiles parmi les plus connues, sont au cœur d’une œuvre violente, torturée, à l’image du monde d’aujourd’hui. Elles disent aussi l’engagement de l’artiste, tant politique que pictural, à travers une matière puissante, composite, charnelle. Noire, comme la mort brutale ou l’enfermement, rouge comme la lutte ou la torture. Jaune, comme la lueur d’une ampoule électrique, au fond d’un cachot. Avec des moments de paix, dans de sublimes paysages, un peu comme le peintre avait su la trouver, du côté d’Eymoutiers.

Quelques années avant sa disparition, à 78 ans, en 2005, Paul Rebeyrolle avait accepté la présence exceptionnelle d’une caméra, et de son ami, le réalisateur Gérard Rondeau, dans son atelier du Limousin. Emouvant.

(un film Ministère de la Culture / Sodaperaga - 84 min, couleurs)

site du centre Paul Rebeyrolle à Eymoutiershttp://www.espace-rebeyrolle.com/

projection-débat dans le cadre du cycle « Ecouter Voir », en partenariat avec l’Ecole d’Arts Plastiques Auditorium de la Médiathèque, entrée libre

 
Haut de page   |    Plan du site   |    Flux RSS   |    Twitter  |    DailyMotion  |    Calaméo  |    Nous contacter   |   Retour accueil
Mentions légales
Retour