Présidentielle : comment votent les Gardannais ?

Publié le

Le 22 avril aura lieu le premier tour de l’élection présidentielle. L’occasion de rappeler quelques conseils pratiques (quelles pièces d’identité présenter le jour du vote, comment voter par procuration...) et de revenir sur les les résultats gardannais des précédents scrutins présidentiels depuis 1981. Dans notre rubrique élections, vous pouvez aussi retrouver les résultats des municipales, cantonales, régionales, européennes, législatives et des référendums.

Plus que trois semaines avant le premier tour de l’élection présidentielle. Ce 22 avril marquera le premier des quatre dimanches électoraux, avec le 6 mai (second tour de la présidentielle), le 10 juin (premier tour des législatives) et le 17 juin (second tour des législatives).

Pour une commune comme Gardanne, qui compte un peu plus de 20 000 habitants et aux environs de 15 000 électeurs inscrits, l’organisation de ces scrutins demande un travail important. « En 2006, nous avons eu un millier de nouvelles inscriptions sur les listes électorales, en tenant compte des radiations, explique Maryse Cometto, responsable du service élections. Ce qui a entraîné l’ouverture de trois nouveaux bureaux de vote, qui sont désormais seize. La Préfecture préconise qu’un bureau doit compter environ huit cents électeurs inscrits afin de faciliter les opérations de dépouillement. Nous en avions trois qui atteignaient les 1 500 inscrits, nous les avons donc doublés. »

Les trois en question sont le bureau n°6 (maternelle de Fontvenelle), le n°10 (salle polyvalente Château-Pitty) et le n°12 (Cosec du Pesquier). Ils accueilleront respectivement les bureaux n°14, 15 et 16. Les autres bureaux se situent à la Maison du Peuple (1, 2 et 3), à l’école Bayet-Prévert (4 et 5), à la mairie annexe de Biver (7 et 8), à l’école Brassens (9), à la maternelle Beausoleil (11) et à l’école Mistral à Biver (13). Ces bureaux seront ouverts pour les deux tours de scrutin de 8h à 18h.

Signalons que des isoloirs adaptés aux personnes handicapées vont être installés dans chaque bureau et que des rampes d’accès sont en place là où c’est nécessaire.

Chaque année, une commission électorale est chargée de vérifier les listes. Cette commission est composée pour chaque bureau de vote de trois membres  : un conseiller municipal, un délégué désigné par le Préfet et un autre désigné par le Tribunal de grande instance. Le jour du scrutin, chaque bureau est géré par un président et deux assesseurs nommés par les partis politiques. L’ordre des bulletins de vote (et des affiches sur les panneaux extérieurs) est déterminé par décret à l’issue d’un tirage au sort.

Les listes électorales ayant été refondues entièrement cette année, de nouvelles cartes sont actuellement envoyées. A Gardanne, elles sont expédiées par la Poste depuis le 26 mars. Rappelons que la carte électorale n’est pas obligatoire pour voter (elle indique tout de même dans quel bureau vous êtes inscrit). En revanche, vous devez présenter une pièce d’identité avec une photo : carte d’identité, passeport, permis de conduire, carte d’invalidité civile ou militaire, permis de chasser, carte du combattant... Hormis le passeport et la carte d’identité, ces documents doivent être en cours de validité.

Comment voter par procuration

Les formulaires ont été simplifiés : il suffit désormais d’une déclaration sur l’honneur (sans justificatif) à déposer en Gendarmerie. Les personnes dans l’incapacité de se déplacer peuvent faire une demande auprès de la Gendarmerie (avec un certificat médical), un gendarme viendra chez elles pour établir la procuration.

Le mandataire (celui qui vote à votre place) doit être inscrit dans la même commune, mais pas forcément dans le même bureau de vote. La procuration est valable pour une seule élection, pour les deux tours de scrutin. N’attendez pas le dernier moment pour faire la démarche : le vote par procuration ne sera pas possible si la mairie n’a pas reçu la procuration le jour du scrutin.

 

Dans l'actu