Pour une place au soleil Energies n°467 - 25 janvier 2017 - Bruno Colombari

Publié le

Une convention entre la ville de Gardanne et la société “Aramine” va permettre de restaurer du matériel minier, partie intégrante du patrimoine industriel local.

CE SONT DES MACHINES ÉTONNANTES, CAPABLES D’ÉVOLUER DANS DES GALERIES à un kilomètre sous terre dans des conditions très difficiles. Elles ont servi d’outils aux mineurs de Gardanne, et la plupart d’entre elles ont été conçues et assemblées ici, à quelques centaines de mètres du puits Morandat.

C’est donc logiquement que, treize ans après la fermeture de la mine, la ville de Gardanne a confié à la société Aramine la restauration du matériel stocké sur le carreau. Fondée dans les années soixante par Jacques et Angèle Melkonian, Conti nental industrie s’est spécialisée dans la construction de ces engins miniers et a grossi au point de vendre désormais dans 85 pays sur tous les continents.

Sur son site de Gardanne, à la zone Avon, elle accueille ses clients et dispose d’une piste d’essais pour ses engins neufs et reconditionnés. Elle a donc l’expertise et les compétences nécessaires pour redonner un aspect présentable au matériel que la Ville lui confiera.

UN SCOUT, UN SHUTTLE CAR ET UNE PILE HYDRAULIQUE

Le 9 janvier dernier, en Mairie, une convention a été signée entre Christophe Melkonian et Roger Meï, Maire de Gardanne, en présence de Jeannot Menfi, Adjoint au maire délégué au patrimoine et Claude Sbodio, Conseiller municipal délégué à la valorisation de l’histoire de la mine, tous deux étant aussi d’anciens mineurs. Pour eux, ces engins sont aussi familiers que votre première voiture.

Le matériel qui sera restauré comprend un Scout, engin de transport mixte avec des sièges rabattables pour les mineurs et «  Il pouvait emporter des traverses en bois, des billes métalliques, des sacs de ciment. Il avait un moteur Perkins diesel modifié pour le fond, » explique Claude Sbodio.

On trouve aussi une Pile hydraulique qui servait à soutenir le front de taille dans les veines de charbon, un wagonnet, un Shuttle car, camion navette surbaissé qui transportait le charbon et les pierres, et enfin des structures de boisage métalliques ressemblant à des arceaux de serres agricoles. Elles servaient à tenir le toit des galeries dans les travers-bancs taillés dans le rocher et servant de liaison entre le puits et le gisement.

Le Scout sera exposé sur le site du pôle Morandat. Les autres matériels seront visibles lors de visites industrielles organisées par l’Office de Tourisme ou les écoles.

 

Dans l'actu