Pendant la crise sanitaire, les services municipaux sont fermés au public. Certains sont joignables par téléphone : voir les numéros

Portaits de citoyens solidaires Energies 456 - 15 Juin 2016 - Bruno Colombari

Publié le

Ils sont quatre à témoigner de leur engagement dans le dispositif Citoyens solidaires. Chacun d’eux, à sa façon et avec son vécu, contribue à rendre la ville plus riche et plus humaine. Si vous aussi, vous n’avez rien à vendre mais beaucoup à partager, n’hésitez pas à rejoindre le dispositif.

Marie-Laure a découvert le dispositif à la fin 2013. « Je suis venue chercher de l’écoute et de l’aide. J’avais besoin de soutien, et le principe du troc et de l’échange, de “donner et recevoir” m’intéressait. J’ai fait beaucoup de rencontres enrichissantes et utiles, on croise des gens de tous horizons. J’ai un projet professionnel, celui de créer des friandises à Gardanne. J’ai suivi une formation avec un maître pâtissier à Luynes à “l’Atelier des chefs,” qui a le titre de meilleur ouvrier de France. »

Jean-Michel accompagne Marie-Laure : « C’est Laure Roméo (la coordinatrice du dispositif) qui m’a demandé de travailler avec Marie-Laure. Je suis arrivé à Citoyens solidaires parce que je m’ennuyais un peu à la retraite, alors que je peux donner un coup de main. J’étais cadre à la Compagnie générale des eaux et chef d’entreprise, je sais gérer un centre de profit et mener une politique marketing. Avec elle, on travaille sur un guide du produit, son packaging et sa commercialisation. On cherche des solutions immobilières, je l’aide aussi dans ses démarches auprès des banques. C’est un bonheur de travailler ensemble. J’aide aussi des collégiens dans les matières scientifiques au service Jeunesse. »

Jacqueline a « commencé par l’atelier décorations de Noël en décembre 2013. Depuis, j’ai fait l’atelier cuisine et je me suis investie dans l’opération des bénévoles aux sorties d’écoles, le vendredi entre 13h15 et 13h45, à l’avenue de Toulon. J’ai reçu une formation avec la police municipale et les médiateurs. On commence à être repérés, les directeurs d’école nous ont rencontrés. En cas de problème, la police municipale peut intervenir rapidement, ça se passe bien. »

Aurora est arrivée du Venezuela il y a un an. « Je me suis inscrite au dispositif “Coup de plume” pour apprendre le français. Au Venezuela, je faisais beaucoup de bénévolat et ça me manquait ici. C’est important de se rencontrer ! Ma fille est à la maternelle Veline, et mon mari est musicien bénévole dans “Orchestre à l’école.” En plus des sorties d’écoles, je me suis investie dans “Pas de Noël sans jouets,” pour “Arts & Festins du Monde” et “Troc nature.” »

Contact : dispositif Citoyens solidaires, Maison de la vie associative, avenue du 8-Mai-1945 - Tél. 04 42 65 77 49 mél. citoyensolidaire@ville-gardanne.fr - Ouvert de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30 sauf le lundi matin