Sécurité

Opération Fragile ! Déjà dix ans Energies 374 - Carole Nerini

Mis à jour le

Entre le 12 mars et le 17 avril, différentes actions ont été mises en place en direction des écoliers et des parents, dans le cadre de l’opération Fragile ! Créée il y a dix ans, cette action de sensibilisation aux dangers de la route innove chaque année.

Animée par le service municipal de la Prévention, la Police municipale et la Gendarmerie, l’opération Fragile ! s’est déroulée en trois temps : intervention des médiateurs dans les écoles maternelles et primaires du 12 au 23 mars, semaine de prévention aux abords des écoles et à La Halle du 26 mars au 3 avril, et semaine de sanctions par la Police et la Gendarmerie du 5 au 17 avril. Les actions en direction des élèves ont été nombreuses, et comme chaque année, adaptées en fonction de l’âge.

« En maternelle, expliquent Karine, Carole, Katia et Christelle les Médiatrices du service municipal de Prévention, nous intervenons principalement à l’aide d’un support magnétique où nous demandons aux enfants de trouver les erreurs ; un conducteur qui n’a pas sa ceinture, un enfant qui ne traverse pas sur un passage protégé, un enfant assis à l’avant... Nous constatons que d’une année sur l’autre, ils retiennent beaucoup d’informations. »

Les CP et CE1 ont quant à eux bénéficié d’explications concrètes sur le terrain concernant la traversée de la route et les angles morts d’un bus, les CM1 ont travaillé avec le kit piéton de la Gendarmerie, les CE2 et les CM2 se sont rendus à La Halle pour participer à un jeu de l’oie avec des questions relatives à la sécurité routière, au circuit fort apprécié où les enfants sont tantôt piétons, tantôt policiers, et à des ateliers ludiques.

Lors d’une rencontre bilan réunissant les acteurs de cette opération, Yveline Primo, Adjointe à la sécurité a rappelé que « la sécurité routière était un des axes forts du Contrat local de sécurité sur lequel la municipalité travaille depuis plusieurs années. Cette année encore nous ne pouvons que nous féliciter de l’implication toujours plus grande de tous les acteurs. » René Parlani, Conseiller municipal délégué à la Tranquillité publique a tenu à préciser que « pendant plus d’un mois, enfants et adultes ont été sensibilisés aux dangers de la route et il est important que tout ce qui a été fait durant cette période s’applique toute l’année, on ne le répète jamais assez. »

Quelques parents d’élèves, présents ce soir-là et fortement impliqués dans cette opération ont tenu à souligner le comportement majoritairement courtois lors de la distribution de tracts aux abords des écoles. Comme ils l’ont indiqué, « les réactions devant les établissements scolaires ont été plutôt positives. Les parents et accompagnateurs sont au courant des actions menées par la municipalité en matière de sécurité routière et restent à l’écoute. »

Certes, d’année en année, il y a des progrès. Mais il y a aussi ceux et celles qui campent sur leurs positions (et sur les trottoirs, les arrêts de bus, les places handicapées...) et qui sont persuadés être les seuls à travailler, qui sont toujours plus pressés que les autres, au risque bien évidemment de provoquer une catastrophe dont ils n’ont pas conscience. Pourtant les solutions existent, ne suffirait-il pas de partir cinq petites minutes plus tôt le matin ?

Quoi qu’il en soit, le passage de la Police municipale pour verbaliser les réfractaires lors de la dernière semaine devrait leur permettre de devenir un peu plus respectueux des règles élémentaires de vie en collectivité...