Scolaire

Opéra à l’école : un beau succès Energies 393 - Carole Nerini

Mis à jour le

Après le succès remporté par le programme Un orchestre à l’école, l’opéra fait son entrée à l’école maternelle Veline et à l’école élémentaire Albert Bayet. Le 11 mars, les familles ont découvert le travail effectué par leurs enfants en quelques mois à peine.

D’UN POINT DE VUE PÉDAGOGIQUE, les élèves qui ont la chance de faire partie d’un projet culturel mené dans leur école évoluent dans bien des domaines. Si l’ouverture d’esprit vers des styles souvent éloignés de leur culture est en soi bénéfique, cela leur permet aussi de s’ouvrir aux autres et de développer des compétences qu’ils n’imaginaient pas forcément. La preuve en a été donnée dernièrement lorsque ces huit classes concernées par le projet Opéra à l’école sont montées sur les planches de la Maison du Peuple où plus de 250 personnes s’étaient réunies.

POUR MENER À BIEN CE PROGRAMME, deux intervenants ont été recrutés par la municipalité. Gayané Hovhannisyan, cantatrice arménienne qui a fondé Le choeur lyrique des enfants de l’Estaque mène ce projet auprès des élèves de CE2, de CM1, et auprès de quelques enfants volontaires de la pause de midi. Côme Bertrand, intervenant diplômé en musique a en charge les six autres classes.

« C’est la première fois que l’on me confie une mission de ce type, souligne Gayané. Il est très intéressant pour moi de travailler avec les enfants, leurs voix muent et techniquement je leur apprends à garder une voix naturelle. Tout commence par de la discipline car on ne peut évoluer sans elle. Sur scène, il y a un comportement à adopter et ils l’ont bien compris. On passe ensuite à la technique et jusque là, nous avons réussi. »

LES DEUX CLASSES DONT ELLE S’OCCUPE ont chanté en français, en anglais, en allemand, en italien et en russe, après quelques heures de répétitions seulement, accompagnés par la pianiste Zara Ter-Sarkissian. Tour à tour, ce sont ensuite les maternelles suivies des trois autres classes élémentaires qui se sont retrouvées face au public. « J’ai voulu commencer par développer les compétences musicales, les rythmes, les techniques vocales, l’approche de la musique, explique Côme. Bien entendu, les objectifs sont différents en fonction des âges. Les progrès se ressentent très vite chez les enfants et petit à petit, nous entrerons dans ce projet d’opéra qui devrait être mené sur trois ans. » Quoi qu’il en soit, le résultat est prometteur ! Au mois de juin, une représentation aura lieu à La Halle.

En parallèle, dans le cadre des activités périscolaires menées dans les écoles pendant la pause de midi, la Médiathèque est intervenue autour de ce projet avec l’association La forêt en papier. « L’idée était de leur faire découvrir l’opéra à travers des livres et de les faire ensuite participer à l’élaboration d’un livre pop-up (animé), explique Hélène Bordage de la Médiathèque. Anthonia et Céline, les intervenantes, les ont guidés à sa construction présentée aujourd’hui. Orchestre, musiciens, public, décor, machiniste, tout a été travaillé en une dizaine d’interventions. »

Chaque participant s’est vu offrir un mini-livre pop-up à construire soi-même. Rendez-vous en juin pour le spectacle.