Prévention

Nouvelles missions pour le service Médiation Energies 381 - Stéphane Conty

Mis à jour le

Le service Prévention de la commune rebaptisé service Médiation et Sécurité Routière a vu ses missions évoluer au fil du temps et des besoins. Objectif : une action sur le terrain, notamment dans les quartiers, qui reste très orientée sur la prévention.

La création d’un pôle Médiation résulte de la nécessité de structurer au sein d’un ensemble plus cohérent les actions de médiation menées par la municipalité depuis plusieurs années. Les médiateurs bénéficient dorénavant d’une formation spécifique, qui répond à la pluralité de leurs missions.

Bien que couvrant l’ensemble de la commune et susceptibles d’intervenir auprès de tous ses habitants, ils sont particulièrement présents dans certains quartiers où il assurent des permanences, comme à Notre-Dame et au parc du Vallat. Ils recueillent les doléances et discutent avec les gens pour tenter de repérer les situations pouvant dégénérer. Conflits de voisinage, nuisances telles que le bruit et le tapage nocturne figurent parmi les problèmes auxquels ils peuvent être confrontés.

Les difficultés ainsi identifiées sont ensuite traitées par une cellule de veille qui se réunit régulièrement dans le cadre du Contrat Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD), et qui décide ce qu’il convient de faire, quelle est l’instance la plus compétente pour résoudre le problème.

« Le CLSPD regroupe et fédère tous les acteurs qui interviennent sur la commune en matière de prévention, explique Christelle Cavaleri, directrice de la Maison du droit. Le service Médiation et Sécurité Routière est un outil au service du CLSPD, au même titre que la police municipale par exemple. »

Les médiateurs interviennent également aux abords des établissements scolaires et sont présents à l’occasion des manifestations publiques. Ils participent aussi, c’est de saison, à la surveillance des abords des massifs forestiers durant la période estivale, lorsque les risques d’incendies de forêt sont importants.

Patrouillant régulièrement dans toute la ville, les médiateurs sont chargés de repérer les “épaves” de véhicules ainsi que le mo bilier urbain cassé ou défectueux. Une fois le constat dressé, il est intégré à un recueil accompagné de photos et transmis à la direction des services Techniques qui traite les problèmes.

Deuxième volet des missions du service, la Sécurité routière, un aspect depuis longtemps traité par la commune qui organise depuis des années des manifestations sur ce thème. Quel Gardannais ne connait pas l’opération Fragile ! et n’a pas été interpellé en voyant ses silhouettes rouges et jaunes si caractéristiques aux abords des écoles de la ville ? Tous les ans au printemps durant six semaines les enfants, mais aussi et surtout les parents sont sensibilisés à la sécurité aux abords des écoles.

« Nous notons des modifications positives dans les comportements, remarque Nathalie Dalmasso- Crespy, responsable du service Médiation et Sécurité Routière. Nous intervenons auprès des enfants et ce sont eux qui souvent font ensuite remarquer à leurs parents quand ils ont une conduite à risque. En dehors de Fragile ! nous intervenons aussi auprès des parents d’élèves lors des réunions de rentrée. Nous leur montrons notamment des photos prises devant les écoles où l’on voit tous les points négatifs, comme par exemple les voitures stationnant sur les arrêts de bus qui obligent les enfants à monter ou descendre directement sur la route. »

Ces bus scolaires ont d’ailleurs fait l’objet d’une semaine d’information entre les 17 et le 21 septembre de la part des médiateurs du service. Une semaine qui sera suivie tout au long de l’année d’interventions des médiateurs sur les différents trajets pour une “piqûre de rappel.” Depuis 2007, les agents du service interviennent également dans les collèges et lycées de Gardanne pour faire de la prévention auprès des adolescents sur les questions de sécurité routière. Maquettes, fiches mais également témoignages figurent dans l’arsenal utilisé pour toucher et intéresser les jeunes.

Un matériel somme toute assez proche de celui utilisé pour les actions d’informations menées sur le même thème auprès des seniors qui fréquentent le foyer du 3e âge. Signalisation, alcool, mais aussi effets de certains médicaments et risques possibles liés à l’âge sont abordés. Toujours avec le souci d’améliorer la sécurité routière sur son territoire, depuis le 19 juin dernier la commune a mis en place un observatoire sur l’accidentologie. Des fiches ont été données à la police municipale, la gendarmerie et aux pompiers, qui les remplissent dès qu’un accident de la route a lieu sur la commune.

Une fois par mois ils les transmettent au CLSPD qui fait le lien avec le procureur de la République. « Ces relevés systématiques permettent d’identifier les principales causes d’accidents, qu’elles soient liées à des problèmes de vitesse, d’infrastructures, d’alcool ou de stupéfiants. Ils peuvent aussi faire ressortir un type de véhicules ou un public particulièrement touché par ces accidents, auquel cas nous pouvons monter des opérations de sensibilisation auprès de ces publics, » souligne Nathalie Dalmasso-Crespy.

Ces données peuvent également faire ressortir des zones accidentogènes, de même que les radars préventifs utilisés régulièrement à Gardanne. Une fois identifiées, ces zones dangereuses sont signalées à la direction des services Techniques municipaux quand il s’agit de voies communales, ou vers les services compétents pour les départementales afin que des solutions soient trouvées pour limiter les risques.

Enfin, la commune vient de se doter d’un Centre ressource sécurité routière, ouvert à tous sans rendez-vous et gratuit. Installé à la Maison du droit, au parking Mistral, on peut y trouver un fonds documentaire composé de livres, vidéos, dépliants et autres maquettes en lien avec la sécurité routière et la législation appropriée. Sur demande des particuliers ou d’associations, le centre peut aussi organiser des modules de formations et des rencontres avec des professionnels de la sécurité routière.Il ne faut donc pas hésiter à y faire un tour.