N°27 - Suppression de postes du tableau des effectifs du personnel communal transféré auprès de la Métropole Aix-Marseille-Provence Rapporteur Mme Primo

Mis à jour le

Madame Primo : C’est un aspect technique, il faut que l’on supprime du tableau communal les effectifs transférés à la Métropole Monsieur le Maire : Cela veut dire que tout le personnel de la Régie de l’Eau, n’est plus municipal.

Madame Primo : Pour le personnel de la Régie de l’Eau, c’est un personnel qui est à 100% sur une compétence transférée. Donc, on n’est pas dans la situation que l’on évoquait tout à l’heure pour le PLUi et la Politique de la Ville. Ce sont des personnels qui deviennent métropolitains. On a été particulièrement vigilants pour plusieurs choses. Faire en sorte qu’on respecte bien le droit des personnels, puisqu’eux n’ont rien demandé et la création de la Métropole les oblige à changer de collectivité. Donc, faire en sorte que les droits soient bien les droits les plus intéressants pour le personnel et qu’ils soient mis en œuvre et deuxièmement que l’on puisse avoir sur le territoire de la commune et je parle en particulier pour l’eau parce que c’est extrêmement important du point de vue de ce qui a été réalisé, notamment en terme d’entretien et de travaux pour les usagers.

Donc, je termine on a été attentif à ce que notre personnel soit sur notre territoire, parce qu’ils connaissent les réseaux, ils connaissent les usagers et que c’est très important d’avoir cette proximité et deuxièmement de faire en sorte que l’on puisse à partir des travaux qui étaient prévus, puisque nous avions dans nos prévisions d’importants travaux qui étaient prévus que l’on puisse continuer à faire ces travaux en terme d’investissement et que l’on puisse aussi du point de vue du prix de l’eau au travers du Conseil d’Exploitation qui s’est réuni hier pour la première fois à Gardanne, faire en sorte que le prix de l’eau puisse être maintenu au niveau où il est.

On a réussi à faire cela pour le moment, cela ne veut pas dire, parce qu’il ne faut pas s’illusionner que ce sera toujours comme cela. Mais dans tous les cas, on s’engage à faire en sorte que l’on puisse jusqu’au bout et tant que faire se peut, défendre les intérêts des citoyens Gardannais face à cette situation, qui est une situation complètement ubuesque, puisque les régies, pas que la nôtre fonctionnaient bien et d’un coup, on va remettre en cause ce qui fonctionne bien, cela n’a pas de sens.

M. le Maire demande aux Conseillers Municipaux de procéder au vote.

VOTE
UNANIMITÉ