mercredi 13 décembre 2017
 
 
 
Les actions de la médiathèque

Mozart dans le parc de la médiathèque

Mis à jour le vendredi 10 mars 2017

Figure incontournable de l’opéra et de la musique classique, Mozart était en quelque sorte présent à Gardanne le 9 juillet dernier grâce à la retransmission sur grand écran de son célèbre opéra, La flûte enchantée, en direct depuis le Festival d’Aix-en-Provence.

LA NUIT N’EST PAS ENCORE TOMBÉE SUR LE PARC DE LA MÉDIATHÈQUE EN CETTE SOIRÉE DE JUILLET, qu’ils sont déjà nombreux à avoir pris place sur les chaises installées pour l’occasion, ou sur une bonne couverture pour s’assoir dans l’herbe. Le mistral a lui aussi décidé d’être de la fête. Une présence pour le moins rafraîchissante qui n’a pourtant pas entamé la motivation des quelque 150 personnes qui sont venues assister au spectacle à l’instar de Marie-Hélène et Fabrice, deux quadras de Gréasque.

« Nous sommes des amateurs d’opéra et nous souhaitions voir celui- ci à Aix au Grand théâtre de Provence, explique Marie-Hélène. Malheureusement nous nous y sommes pris trop tard pour les réservations, donc quand nous avons appris que ce serait diffusé ce soir en direct ici, nous avons sauté sur l’occasion. » « D’autant que malgré le vent, c’est quand même plus sympa de venir le voir dans le parc, que de le regarder à la télé où il est également diffusé, » souligne Fabrice.

Même si l’assemblée est majoritairement composée de personnes de plus de 40 ans, il y a aussi des ados et des enfants venus en famille dans le public. « Nous sommes surtout venus par curiosité, explique Nathalie, maman d’Enzo et de Manon. Et puis c’est l’occasion de faire découvrir l’opéra aux enfants. Les spectacles représentent un coût important quand on est quatre, sans compter que si les enfants n’accrochent pas, trois heures ça fait très long. Ici au moins pas de risques, ils peuvent jouer dans l’herbe, nous pouvons partir sans regrets. »

DÉBUTÉ À 21H30, LE SPECTACLE S’EST POURSUIVI TARD DANS LA NUIT, laissant les spectateurs découvrir les aventures de Tamino et de Papageno, à la fois conte fantastique, fable philosophique et comédie. Un spectacle qui a été ainsi projeté dans une vingtaine de villes de la région, et qui a permis au plus grand nombre de découvrir une oeuvre de ce génie du 18 e siècle qu’a été Wolfgang Amadeus Mozart. Une initiative dont on peut espérer qu’elle sera reconduite à l’occasion du prochain festival, en souhaitant toutefois que le Mistral saura se faire plus discret pour l’occasion. La médiathèque sort de ses murs...

 
Haut de page   |    Plan du site   |    Flux RSS   |    Twitter  |    DailyMotion  |    Calaméo  |    Nous contacter   |   Retour accueil
Mentions légales
Retour