Lycéennes et apprenties nettoyeuses des mers Energies n°470 - 7 mars 2017 - Jeremy Noé

Publié le

Le lycée agricole de Valabre fera sa journée portes-ouvertes le 11 mars prochain. À cette occasion, Elsa et Justine y vendront des objets artisanaux au profit de la sauvegarde des océans, ce qui vous fait une bonne raison de plus de vous y rendre. Explications

ELSA ET JUSTINE, 15 ANS, SONT EN SECONDE GÉNÉ- RALE AU LYCÉE AGRICOLE DE VALABRE.

Pas encore tout à fait sorties des gangues de l’enfance, elles ont déjà une solide conviction écologique chevillée au corps. Avec une centaine de leurs camarades filles et garçons, sensibilisés par une prof d’économie et un prof de biologie, elles se sont impli quées cette année dans le finan cement de l’opération Sea cleaners (Net toyeurs de la mer) du navigateur Yvan Bourgnon. « Au fur et à mesure de ses traversées, Yvan Bourgnon a constaté qu’il y avait de plus en plus de déchets dans les océans, au point qu’il y aurait bientôt autant de déchets que de poissons. Ça a été son déclic pour se lancer dans la construction d’un bateau pour nettoyer les océans, » explique Elsa.

Elle et Justine passent deux heures par semaine au cours de l’Aide personnalisée à concevoir des petits objets à partir de matériaux recyclés  : mangeoire à oiseaux, bougeoirs, pots à crayons, une ampoule remplie de sable coloré, des vases en verre... ou encore un astucieux jeux de galets dont le sac de rangement sert de grille de morpion sur une face, et de sudoku de l’autre.

Tous seront vendus lors des journées portes-ouvertes du lycée le 11 mars prochain, et le produit des ventes intégralement reversé à l’ONG Sea cleaners. « Participer à une opération comme Sea cleaners nous permet d’être dans le concret, de sortir de l’abstraction des cours, soutient Elsa, on est vraiment impliqués, on travaille, on est vraiment dans la réalité. Ça nous permet d’être dans l’écologie aussi, de faire le lien avec le programme, puisqu’on est dans un lycée agricole. »

CETTE JEUNESSE QUI MONTE

Justine complète : « Notre manière de consommer, d’utiliser les ressources de la planète, et de produire des déchets qui vont mettre des milliers d’années à se dégrader, ça peut pas durer. Ça a des conséquences sur tout l’éco système et peut entraîner la disparition de l’hom me. Il s’agit de notre avenir, avec Elsa on a encore 70- 80 ans à vivre sur cette terre, autant qu’elle soit vivable. »

Julien, le professeur de biologie-écologie qui les accompagne, semble fier de la jeune génération : « Depuis plus de dix ans que j’enseigne, je vois chez les jeunes une vraie évolution dans la prise de conscience sur l’environnement et de la consommation. Avant, quand je parlais des fruits de saison, ils me regardaient avec des yeux ronds, aujourd’hui, on me reprend si je parle des tomates en hiver. Je crois beaucoup à cette jeunesse qui monte. C’est de la base que partent les changements...  »

Pour en savoir plus : Sea cleaners sur un moteur de recherche, et mieux : venez rendre visite aux lycéens de Valabre pour les journées portes ouvertes le 11 mars, de 9h à 16h. www.epl.valabre.educagri.fr

 

Dans l'actu