mercredi 18 octobre 2017
 
 
 
art & mémoire

Les terrils des Molx, un projet de Laura Ruiz

Mis à jour le vendredi 10 mars 2017

Samedi 13 février, à 15h... Les terrils des Molx (appelés aussi terrils de Collevieille, ou encore terrils de Biver), situés près des collines du même nom, à la frontière entre Simiane et Gardanne, demeurent les rares témoins de l’intense activité minière de la région. Ces deux amas de cailloux représentent un signal fort dans le paysage et racontent une histoire géologique, politique, économique, sociologique… Une histoire humaine.

En 2003, Gardanne voyait fermer sa dernière mine de charbon, entraînant un traumatisme profond dans la mémoire des habitants, mais laissant ainsi la place à une nouvelle aventure technologique. Bien que la culture minière soit profondément ancrée chez une partie des gardannais, beaucoup ont oublié les terrils. Aujourd’hui certains se demandent ce que représentent ces « petites collines » à l’abord de leur ville.

Les terrils des Molx, vue aérienne de Thierry Rostang

LAURA RUIZ, diplômée Designer d’espace à l’Ecole Supérieure des Beaux-arts de Marseille, nous présente " Les terrils des Molx : paysage de lumières et d’énergie(s) " , un projet de fin d’études valorisant les terrils dans leur environnement, en abordant la thématique des énergies renouvelables. Un projet poétique, d’inspiration très contemporaine, fruit de nombreuses recherches plastiques, et d’enquêtes, auprès des mineurs eux-mêmes.

Le bassin minier de Gardanne, localisation des terrils

Dans le cadre du nouveau cycle " Les Samedis de la Médiathèque "
Auditorium de la Médiathèque, entrée libre

 
Haut de page   |    Plan du site   |    Flux RSS   |    Twitter  |    DailyMotion  |    Calaméo  |    Nous contacter   |   Retour accueil
Mentions légales
Retour