Scolaire

Le théâtre s’invite au collège Energies 374 - Carole Nerini

Mis à jour le

Le mois dernier, des classes de cinquième et de quatrième du collège Le Pesquier ont assisté à une représentation théâtrale de l’histoire du théâtre, dans leur établissement. Représentation qui a retracé 25 siècles de cet art vivant...

Dans le cadre d’une action de médiation culturelle, quatre classes ont assisté à une représentation peu commune à leurs yeux. Frédéric Richaud et Gilbert Barba, de la compagnie Éclats de scènes sont allés à la rencontres des collégiens du Pesquier pour leur présenter L’Histoire racontée du théâtre.

A l’aide d’un matériel pédagogique adapté à leur âge, d’extraits de textes célèbres, les comédiens ont tenté de faire passer un message tout en s’appuyant sur des références scolaires familières aux collégiens. Émilie Halley, médiatrice culturelle de la Ville de Gardanne souhaite développer ce type d’interventions afin que le le jeune public se réapproprie le théâtre.

« Nous nous rendons compte que très peu de collégiens sont déjà allés au théâtre et nous avons peu l’occasion de travailler en collège. On travaille beaucoup avec les primaires, mais au-delà, les sorties sont plus difficiles. Grâce à l’implication de l’établissement, l’aide de Mme Cavalasca, la documentaliste, et la participation du foyer socio-éducatif, nous avons pu mener à bien ce projet. Ce sont des actions qu’il faut pérenniser car les ados désertent les salles. L’an prochain, nous espérons pouvoir poursuivre les interventions dans les collèges et les lycées, dès le début de l’année scolaire. On ne naît pas spectateur, on le devient. »

Peut-être les représentations de Frédéric et Gilbert auront éveillé l’intérêt des collégiens pour le théâtre, mais aussi leur capacité à se poser les bonnes questions, à réfléchir ensemble, à mieux comprendre l’histoire de cet art vivant au fil des siècles ?

Avant toute chose, il est important de rappeler les règles de bonne conduite... « Le théâtre, ce n’est pas du cinéma. Les acteurs sont réels, la concentration est primordiale pour que nous puissions vous offrir un bon spectacle, et pour que vous le compreniez. Tout commence par le respect mutuel et dans ces conditions, vous allez vous rendre compte que beaucoup de choses se passent entre la scène et les spectateurs. »

Cela étant dit, le public s’est tout à coup retrouvé au 6 e siècle avant J.C, là où tout a commencé. Quelques valises d’où sortent une multitude de personnages en papier, des décors, des masques, des figures illustres du théâtre, voilà les collégiens plongés dans un voyage dans le temps, des grottes de Lascaux à nos salles contemporaines, en passant par Athènes et le théâtre Romain, bien évidemment. Attentifs, réactifs, les élèves ont eu l’occasion après la représentation de poser toutes les questions qu’ils souhaitaient aux comédiens.

Un dossier pédagogique réalisé par la compagnie a également été remis aux enseignants. Et malgré une attention parfois relâchée, professeurs, comédiens et médiatrice culturelle sont prêts à poursuivre ce travail. « Ils ont certainement retenu beaucoup de choses, les références historiques et géographiques ne leur étaient pas étrangères puisqu’elles sont au programme au collège. Il faut leur laisser un peu de temps pour réfléchir à tout ce qu’ils viennent d’apprendre, en espérant qu’ils aient des occasions de se rendre au théâtre et qu’ils voient les choses différemment. »