Le chèque énergie 2019 arrive fin avril

Publié le

Ce dispositif s’adresse aux ménages qui ont des revenus modestes ; il remplace depuis le 1er janvier 2018 les tarifs sociaux de gaz (TPP) et d’électricité (TSS).

C’est une aide nominative au paiement des dépenses d’énergies destinés à l’alimentation des équipements de chauffage ou de production d’eau chaude (électricité, gaz naturel ou pétrole liquéfié, fioul domestique, bois…) ou de dépenses de travaux de rénovation énergétique.

Si vous êtes éligible, vous le recevrez automatiquement à la dernière adresse que vous avez indiquée à l’administration fiscale.

Les conditions nécessaires pour être éligible au chèque énergie :
- Avoir déposé en 2018 une déclaration de revenus auprès des services fiscaux, même en cas de revenus faibles ou nuls ;
- Avoir un revenu fiscal de référence inférieur à :
pour 1 personne : 10 700 €
pour 2 personnes : 16 050 €
pour 3 personnes : 19 260 €
pour 4 personnes : 22 470 €
- Habiter dans un logement soumis à la taxe d’habitation, même en cas d’exonération.

Le montant du chèque énergie peut varier entre 48 € et 277 € en fonction du nombre de personnes composant le foyer et des revenus déclarés aux impôts.

Une validité limitée dans le temps de son émission jusqu’au 31 mars de l’année suivante pour les factures d’énergie ;

Si vous souhaiter utiliser le chèque après sa période de validité pour réaliser des travaux de rénovation énergétique, le chèque doit être échangé sur le site chequeenergie.gouv.fr pour être converti en chèque travaux et augmenter sa validité de 2 ans supplémentaires.

Vous avez la possibilité de cumul sur 3 années du montant du chèque pour des travaux de rénovation énergétique (chaudière à condensation, pompe à chaleur, isolation des murs, toitures et vitres…) réalisés par un professionnel certifié "Reconnu garant de l’environnement" (RGE).

L’attestation est un document envoyé conjointement avec le chèque énergie. En effet avec le chèque énergie, vous avez droit à des protections supplémentaires si vous êtes titulaire d’un contrat de fourniture d’électricité et/ou de gaz naturel :
- En cas de déménagement, vous ne devrez pas payer les frais de mise en service de votre contrat.
- En cas d’incident de paiement, vous ne subirez pas de réduction de puissance en période hivernale, et vous bénéficierez de réductions sur certains frais facturés par votre fournisseur.

Pour que le fournisseur puisse appliquer ces droits, il doit être informé que le client est bénéficiaire du chèque énergie.

Exemple : si vous disposez de contrats auprès de plusieurs fournisseurs d’énergie ou si vous utilisez votre chèque pour des travaux de rénovation énergétique, vous devez faire parvenir au(x) fournisseur(s) d’énergie auquel(s) vous n’envoyez pas le chèque énergie une attestation.