La ville participative Energies 508 - 6 mars 2019 - Jeremy Noé

Mis à jour le

Les quartiers de Collevieille, Salonique et bientôt du centre ancien, se refont une beauté grâce à la concertation entre habitants et élus.

CONSTRUIRE LA VILLE ENSEMBLE ? CHICHE ! DEPUIS 2014, SOUS L’ÉGIDE DES délégations cadre de vie et actions participatives, portées par les conseillers municipaux Alain Bagnis et Claude Jorda pour le maire Roger Meï, la concertation sur l’aménagement de la ville va bon train.

À Collevieille par exemple, après de nombreuses réunions entre élus et habitants, on commence à y voir plus beau. Le service des sports a repris le city-stade, la voirie a repris le terrain de pétanque, refait le local à poubelles pour masquer les containers aux regards, le parking. En février, c’est tout le rond-point qu’on a rasé de près selon un aménagement paysager et végétalisé du plus bel effet.

Dans le même temps, les accotements aux abords du city-stade ont été revus avec un mélange de brique pilée rouge, de l’ardoise, des graviers et du calcaire tout aussi agréable à l’oeil. Une deuxième phase suivra à Collevieille, pour l’aménagement d’une aire polyvalente entre le rond-point et la ferme, qui pourra servir à l’animation du quartier, en attendant l’année prochaine un travail sur la rénovation de la place devant la bâtisse.

Salonique est concernée aussi avec des travaux sur le cheminement stabilisé, le terrain de boules, la création d’un jardin de lecture (les enduits de clôture et le grillage ont déjà été posés). Enfin, les arbitrages concernant une première tranche de travaux dans le centre ancien devraient être connus dans les semaines à venir. Il s’agirait de menus travaux rue de Suffren, de la création d’un parking au chemin des Trois moulins, du lifting de la place Cézanne (parking du clocher), de la création de trois places de stationnement rue de l’accord et quatre places rue de François. La majeure partie de ces travaux est effectuée par la Ville, directement en interne.