La transition énergétique, c'est l'affaire de tous Energies n°471 - 21 mars 2017 - Bruno Colombari

Publié le

Gardanne terre d’énergies positives, c’est une démarche participative pour l’amélioration du cadre de vie. Habitants, bénévoles, enseignants, parents, retraités : vous êtes concernés, participez !

LA SALLE POLYVALENTE DE LA MAISON DE LA VIE ASSOCIATIVE ÉTAIT PLEINE POUR LE LANCEMENT DE LA DÉMARCHE TERRE D’ÉNERGIES POSITIVES LE 7 MARS DERNIER.

L’occasion de rappeler que le bâtiment, achevé en 2015, a été construit selon des normes d’isolation très strictes qui en font sans doute l’un des moins énergivores de la commune. « Terre d’énergies positives, c’est dans le prolongement des précédentes chartes de l’environnement, a rappelé Roger Meï. Ce sera notre fil rouge pour les années à venir. »

Pour Anthony Pontet, adjoint délégué à la transition énergétique, « Notre environnement, c’est la ville. Ce projet doit avoir une dimension plus grande que les précédentes chartes de l’environnement. C’est une démarche participative, les habitants vont s’approprier ce projet. Des groupes de travail vont être constitués et seront mis en place dans les deux semaines qui viennent. Les groupes se constitueront par catégorie de population (les retraités, les associations, les parents d’élèves...) plutôt que par thème, afin de se donner la possibilité d’élargir le plus possible les projets. Nous allons aussi lancer le concept de Citoyen positif. »

VOUS AVEZ DES IDÉES ? PARTAGEZ-LES !

Patrick Garnier, responsable de la restauration collective, a rappelé que « les circuits courts sont privilégiés, avec des fruits et légumes de saison produits localement et du pain acheté aux boulangers de la commune. Les économies réalisées par la lutte contre le gaspillage dans les cantines sont réinvesties. »

Présidente des Jardins partagés, Christine de Monchy ne manque pas de projets : « On veut amener des arbres fruitiers et de la biodiversité, ouvrir le lieu à des associations, créer une parcelle pédagogique pour les scolaires. »

Deux journées portes ouvertes sont annoncées les 10 et 11 juin.

François Le Gall a présenté le parc agroécologique de Barème, qui depuis trois ans permet de découvrir la permaculture et commence à fournir la cuisine centrale en produits locaux.

Romain Incandela, directeur des services Techniques, a rappelé que la Ville a banni les pesticides dans le cadre du plan “zéro phyto,” renouvelle le parc auto avec désormais douze véhicules électriques et s’oriente vers l’équipement des toitures en panneaux photovoltaïques.

Le responsable de la Ressourcerie, Jean-Denis Bourgeois, annonce que « vingt tonnes de mobilier ont été recyclées depuis 2014, et que les dépôts de meubles en bon état à la déchetterie de la Malespine sont très nombreux. »

Le pack d’aménagement (meubles et électroménager) disponible en 24h pour les familles en difficulté intéresse d’ailleurs d’autres ressourceries qui veulent s’inspirer de Gardanne.

Sylvette Bramati, dirigeante du Judo club, a pointé la question de l’éclairage du dojo du Pesquier, qui reste éclairé le soir même s’il n’y a personne. Selon Guy Porcedo, adjoint au Maire délégué à la Vie associative : « On déploie le système à centrale d’accès installé à la MVA. Ça permet aux associations d’être autonomes et de faire des économies. Le gymnase Léo-Lagrange sera équipé en 2017 et les autres équipements sportifs les années suivantes. »

Pour participer aux groupes de travail qui vont être constitués, appelez le 04 42 51 79 50 ou écrivez à services-techniques@ville-gardanne.fr

 

Dans l'actu