Fête de la science

La science réunit tous les publics Energies 364 - Carole Nerini

Mis à jour le

L’édition 2011 de la Fête de la science s’est déroulée du 10 au 15 octobre dans les locaux de la Médiathèque et de l’école des Mines, site Charpak ; un “village des sciences” peuplé d’expériences, de visites guidées, d’expositions, un spectacle, la création d’un arboretum ont à nouveau conquis le public qui d’année en année démontre toujours plus l’intérêt porté à ce rendez-vous.

Voir le dossier
Centre microélectronique Charpak

Proposée par la Médiathèque et l’école des Mines, site Charpak, la fête de la science demande l’implication de nombreux partenaires, étudiants, services municipaux, associations, instituts...le thème principal de 2011 étant la chimie dans tous ses états, plusieurs entreprises de la commune ont cette année ouvert leurs portes et sont allées à la rencontre du public afin de communiquer leurs savoir-faire en la matière, souvent mal connus.

A coté de cela, 80 classes issues de l’ensemble des établissements scolaires ont participé aux nombreux ateliers proposés, un record. Comme l’a souligné Mustapha El Miri, « la ville de Gardanne s’implique dans des actions autour de la science depuis de nombreuses années, bien avant l’implantation de l’école des Mines. En terme de culture scientifique, l’enjeu social est important. Nous remarquons que les choses avancent et que les filières scolaires scientifiques connaissent une hausse de fréquentation.  »

Une trentaine d’ateliers scientifiques ont donc été proposés du 10 au 15 octobre à la Médiathèque et dans deux bâtiments de l’école des Mines, site Charpak. Le lundi, mardi, jeudi et vendredi, ce sont plus de 2 000 élèves qui ont participé, observé et posé beaucoup de questions aux animateurs.

Les étudiants de l’association de vulgarisation des sciences Illumines ont particulièrement apprécié ce moment. Il faut dire que, même s’il est parfois difficile d’expliquer aux plus petits certains procédés et certaines réactions chimiques, ils ont tenu ce rôle à merveille. Comme l’explique l’un d’entre eux, « c’est plaisant de partager ces moments. Bien sûr, nous essayons de rendre les choses simples, en utilisant par exemple des produits que tout le monde a à la maison. Ils sont très curieux et c’est motivant.  »

Des robots qui reconnaissent les couleurs, de l’encre qui n’en fait qu’à sa tête, un volcan qui mousse, des fusées à eau qui vont toujours plus haut, une cuisine moléculaire à la texture parfois étonnante, des cosmétiques à fabriquer chez soi, l’arboretum de l’Écomusée et beaucoup d’idées, du papier recyclé dans tous ses états, des expositions sur le climat, la recherche des galaxies, un grand jeu sur l’eau, un espace réservé aux 2/5 ans... au cours des journées portes-ouvertes, les visiteurs n’ont pas su où donner de la tête !

Les enfants de l’accueil de loisirs primaire ont eux aussi animé des ateliers le mercredi. Un rôle qu’ils ont endossé à merveille comme Djihad et Laura qui ont parfaitement su expliquer la réaction chimique du bicarbonate sur le vinaigre pour faire apparaître et disparaître l’encre.

Le spectacle gratuit Ursule FaBulle (compagnie Les atomes crochus) programmé par le service municipal de la Culture fut un autre moment fortement apprécié des jeunes. Dans la grande salle du cinéma 3 Casino pleine pour l’occasion, la collaboration entre la comédienne Adèle Jayle et le scientifique Richard-Emmanuel Eastes fut une pure réussite.

Tout au long du spectacle, quel que soit l’âge du spectateur, le clown, l’approche de la science décalée et les expériences scientifiques qui le ponctuent ont su allier l’art à la pédagogie en passant par de réels moments de plaisir... avec un final époustouflant mêlant fioles, récipients de toutes tailles, réactions chimiques, contenus qui changent de couleur et Ursule qui ne cesse d’en rajouter ! A la fin du spectacle, toutes les expériences scientifiques ont été expliquées au public et les curiosités ont ainsi été satisfaites.

De son côté, Hervé Jacquemin chargé de mission à la culture scientifique à l’école des Mines, site Charpak a insisté sur le désir de l’école d’accélérer les rapports avec les collèges et les lycées et de poursuivre son implication avec les différents projets scientifiques développés dans la commune et en direction des établissements scolaires. Une position qu’il a largement évoquée lors de l’enregistrement d’une émission web radio que vous pouvez écouter ci-dessous :

MP3 - 48.5 Mo
Tramweb : Culture scientifique, technique et industrielle à Gardanne,des projets en perspective
Emission radio enregistrée le samedi 15 octobre 2011 au site Charpak (42 minutes)

Autour de la table, Roger Meï, Maire de Gardanne, Mustapha El Miri adjoint à la culture, Isabelle Miard chargée de mission à Marseille-Provence 2013 et au développement de la culture scientifique et Hervé Jacquemin ont répondu aux questions de l’animateur autour du thème La culture scientifique technique et industrielle à Gardanne, des projets en perspective.

Ces différents acteurs ont notamment évoqué les passerelles existantes entre la municipalité, les écoles, l’école des Mines, les associations locales et plus récemment l’université Paul-Cézanne avec qui la Ville a signé une convention. A terme, Roger Meï souhaite que Gardanne devienne une référence en terme de culture scientifique.