La CCIMP accompagne les entreprises

Publié le

Mandatée par le Préfet des Bouches-du-Rhône comme guichet unique pour les entreprises de l’ensemble du département, y compris celles du Pays d’Arles, la Chambre de commerce et d’industrie Marseille Provence (CCIAMP), avec ses conseillers et experts, est à pied d’œuvre pour répondre aux différents questionnements et inquiétudes légitimes des entreprises et les accompagner dans leurs difficultés. Pour renforcer son appui aux entreprises, la CCI édite des fiches pratiques. Voici les 4 premières. Retrouvez toutes ces fiches sur le site de la CCI. Elles sont mises à jour dans le temps. N’hésitez pas à les consulter régulièrement.

Fiche pratique 1 : Fonds de solidarité Retrouvez dans cette fiche à qui s’adresse ce fonds de solidarité et toutes les explications sur son fonctionnement.

Fiche pratique 2 : Report du paiement des loyers et des services essentiels Cette fiche décrypte les reports possibles de paiement, lesquels, pour qui.

Fiche pratique 3 : Quelle marge de manœuvre pour les congés payés De nombreuses mesures exceptionnelles ont été prises par le gouvernement pour accompagner les entreprises. Voici ce qui concerne les congés payés.

Fiche pratique n° 4 : Quelles modalités pour les séjours et voyages annulés La CCI synthétise pour vous les conditions de cette mesure.

Pour obtenir plus d’informations ou conseils, contactez la cellule d’urgence de la CCIMP : Urgence COVID19 : 04 91 39 34 79 | urgencecovid19@ccimp.com | www.ccimp.com

D’autre part, le gouvernement a mis en place des mesures de soutien immédiates aux entreprises détaillées dans le document ci-dessous :

1. Des délais de paiement d’échéances sociales et/ou fiscales (URSSAF, impôts directs) ;

2. Dans les situations les plus difficiles, des remises d’impôts directs pouvant être décidées dans le cadre d’un examen individualisé des demandes ;

3. Le report du paiement des loyers, des factures d’eau, de gaz et d’électricité pour les plus petites entreprises en difficulté ;

4. Une aide de 1500 euros pour les plus petites entreprises, les indépendants et les microentreprises des secteurs les plus touchés grâce au fonds de solidarité ;

5. La mobilisation de l’Etat à hauteur de 300 milliards d’euros pour garantir des lignes de trésorerie bancaires dont les entreprises pourraient avoir besoin à cause de l’épidémie ;

6. Un soutien de l’Etat et de la Banque de France (médiation du crédit) pour négocier avec sa banque un rééchelonnement des crédits bancaires ;

7. Le maintien de l’emploi dans les entreprises par le dispositif de chômage partiel simplifié et renforcé ;

8. L’appui au traitement d’un conflit avec des clients ou fournisseurs par le Médiateur des entreprises ;

9. La reconnaissance par l’Etat et les collectivités locales du Coronavirus comme un cas de force majeure pour leurs marchés publics. En conséquence, pour tous les marchés publics d’Etat et des collectivités locales, les pénalités de retards ne seront pas appliquées.

 

Dans l'actu