La Passerelle, un passage vers l'emploi Energies 508 - 6 mars 2019 - Stéphane Conty

Mis à jour le

Installé à Biver sur le site du centre Saint-Pierre depuis 2014, le service emploi-insertion de la ville est un lieu ressource à Gardanne pour les particuliers en recherche d’emploi ou de formation.

LE CENTRE SAINT-PIERRE EST DEVENU LE CENTRE NÉ- VRALGIQUE DE TOUT CE QUI CONCERNE L’EMPLOI ET LA FORMATION À GARDANNE. Le service emploiinsertion de la Ville y a pris ses quartiers et créé La Passerelle, un dispositif qui fait le lien entre le public, les organismes de formation et d’insertion, ainsi que les partenaires économiques. Un lieu d’accueil où demandeurs d’emploi et personnes en recherche d’une formation ou d’un accompagnement dans leur parcours professionnel, peuvent trouver une information pertinente et personnalisée.

« En 2018 nous avons reçu, Maurice Brondino (voir ci-dessous) et moi-même, près de 150 demandeurs d’emploi, dont 26 d’entre-eux nous ont informés qu’ils ont travaillé suite à ces entretiens, » explique Rémi Cochennec responsable du service emploi-insertion. Chaque jeudi après-midi, un guichet unique permet de retrouver en un même lieu les permanences de partenaires liés à l’emploi tels que par exemple : le Greta, CitésLab, Jump, Partage et Travail, mais aussi des entreprises souhaitant recruter.

Sur place ou dans d’autres locaux comme la halle Léo-Ferré, le service organise des événements thématiques tout au long de l’année. En 2018 quatorze actions ont ainsi été proposées, dont neuf forums emploi, trois forums formation, un forum de l’emploi saisonnier et l’accueil du “bus pour l’emploi” à l’attention des personnes au RSA. Par ailleurs le service a organisé en avril dernier une rencontre élèves-entreprise sur le thème des métiers de l’aéronautique. Un représentant de la DRH d’Airbus Hélicopter a rencontré une centaine de jeunes collégiens et lycéens de Gardanne à La Passerelle.

« Nous gérons aussi le CV en ligne qui est disponible sur le site de la ville à la rubrique “emploi-formation.” En 2018 nous avons eu 325 nouvelles inscriptions. Il nous permet, quand nous organisons des manifestations ou que nous sommes contacté par des entreprises qui recrutent, de trouver des profils correspondants et de les informer directement, » souligne Rémi Cochennec.

Le service assure également le suivi des deux chantiers d’insertion en cours sur la commune, à savoir Les ateliers de Gaïa, dans le maraîchage biologique, qui a employé 64 personnes en 2018, et La ressourcerie qui a fait travailler 14 personnes en 2018. Il s’occupe en plus des clauses d’insertion dans les chantier sur Gardanne, dont quatre en 2018 ont permis à des jeunes Gardannais éloignés de l’emploi de mettre le pied à l’étrier. « Nous proposons enfin des salles à l’année ou pour des opérations ponctuelles, et nous sommes régulièrement contactés par des entreprises qui recherchent des locaux pour s’installer. Comme nous restons en rapport avec le tissu économique local, nous pouvons ainsi faire le lien, » ajoute Rémi Cochennec.

LE MOT DE L’ÉLU En 2018 nous avons multiplié les actions menées en partenariat avec Pôle Emploi, ce qui est une bonne chose. Il y a une dynamique positive qui s’est créée, que nous entendons maintenir cette année. Par exemple, ils organisent prochainement la visite d’entreprises de la ville avec des demandeurs d’emploi et nous mettons un bus à disposition. Sur d’autres manifestations que nous organisons, ils informent des personnes susceptibles d’êtres concernées. La Ville a aussi dernièrement signé une convention de partenariat avec Pôle emploi, l’association syndicale libre pôle Yvon-Morandat et la Semag pour anticiper les besoins de recrutement sur Morandat et favoriser l’emploi local.

Maurice Brondino
Conseiller municipal délégué à l’économie, la formation et l’insertion.