Valabre

L’agriculture au service de l’environnement Energies 405 - Stéphane Conty

Mis à jour le

Le lycée agricole de Valabre est aussi un lieu de production et d’expérimentations via son exploitation agricole. C’est un endroit de rencontres et d’échanges, comme en témoigne le deuxième forum des exploitations des établissements publics de formation agricole en région Paca qui vient de s’y tenir.

LE BEAU TEMPS est de la partie pour ce forum qui réunit une dizaine d’établissements agricoles de la région. Dès le début de la matinée enseignants et élèves sont à pied d’oeuvre pour monter les stands de chaque exploitation. Point central de la manifestation, on peut découvrir sur l’allée des stands les productions pratiquées dans chaque établissement, les projets développés ou en cours dans leurs exploitations.

SI À VALABRE la vigne et les cultures céréalières sont à l’honneur, d’autres établissements axent plutôt leurs productions sur l’arboriculture, l’horticulture ou encore l’élevage. Des choix de productions essentiellement liées aux spécificités géographiques du lieu d’implantation de chaque lycée. Ainsi sur la Côte d’Azur, les établissements de Hyères et d’Antibes se consacrent essentiellement à la culture des fleurs et des plantes d’ornement, avec des expérimentations sur le développement de végétaux plus résistants à la sécheresse, ou encore sur les murs et toits végétalisés.

Au lycée de Digne-Carmejane, on travaille sur l’élevage dans toutes ses dimensions, comme par exemple les techniques d’élevage, l’environnement, la santé, le bien-être animal, l’économie des filières... Quant aux établissements de la vallée du Rhône, la viticulture, l’arboriculture ou l’oléiculture sont au centre des productions et des recherches menées par les exploitations des lycées de Carpentras, du Pays de Sorgues, de Saint-Rémy de Provence ou encore d’Avignon. Tous ont en commun le souci d’orienter leurs recherches et leurs productions vers le respect de l’environnement, de la biodiversité, de la conservation des sols.

UNE PRÉOCCUPATION que l’on a pu retrouver toute la journée, que ce soit sur les stands ou lors des conférences et démonstrations de terrain. Les conférences qui se sont déroulées dans l’amphithéâtre du lycée ont abordé la présentation d’expérimentations en cours, notamment au lycée de Valabre ou en lien avec celui-ci. On a ainsi pu y découvrir les résultats comparés de désherbages purement mécaniques ou accompagnés de l’usage à doses mesurées de désherbant chimique, sur certains types de cultures, avec leurs avantages et inconvénients respectifs, ainsi que leurs conséquences en terme de coûts de production. Des expériences conduites par les établissements, souvent en partenariats avec des organismes spécialisés et des exploitations agricoles classiques.

Après la pause déjeuner, l’après-midi a notamment été marqué par des démonstrations sur le terrain, dont certaines en lien direct avec les présentations du matin, comme par exemple le désherbage mécanique par herse étrille. Une journée instructive qui a rencontré un franc succès auprès des élèves et des professionnels, l’occasion d’échanger sur des pratiques toujours plus soucieuses des aspects environnementaux.