La grève dans les services périscolaires reconduite vendredi 4 novembre

Publié le

Les services périscolaires seront à nouveau perturbés vendredi 4 novembre. La ville fait le point :

Madame, monsieur, chers parents,

La municipalité a reçu ce jeudi, pour la troisième fois depuis le 24 octobre, les délégués CGT du personnel animation du service enfance jeunesse. Ceux-ci portent un certain nombre de revendications soutenues par un mouvement de grève jeudi, mouvement reconduit ce vendredi. Les dessertes de bus, pour les élèves de maternelles et élémentaires, la garderie du matin, du soir et la restauration, les TAP et ne seront pas assurés vendredi 4 novembre.

L’éducation des enfants et le soutien au budget des familles est une des priorités de la Ville. Elus et cadres municipaux font tout leur possible pour favoriser le dialogue et chercher une sortie de crise, conscients que la situation est compliquée à supporter pour les parents.

Mais les représentants du personnel revendiquent la contractualisation de 16 équivalents temps plein supplémentaires parmi les vacataires.

Aux revendications des personnels, la municipalité a confirmé ce jeudi pouvoir apporter des réponses afin d’améliorer les conditions de travail des animateurs. Le recrutement de 6 personnels vacataires est acquis.

La ville a bien conscience des besoins ponctuels à couvrir, mais en aucun cas 16 équivalents temps pleins de plus ne sauraient résoudre efficacement le fonctionnement du service.

Malgré son opposition à la réforme et le tour de vis budgétaire de l’Etat sur les collectivités territoriales, Gardanne a engagé des moyens importants dès l’application des nouveaux rythmes scolaires. 56 personnels permanents et 60 personnels non permanents sont mobilisés au quotidien sur la restauration scolaire, les TAP, les centre aérés, les accueils du soir et du matin, la desserte scolaire... Soucieuse de la sécurité des enfants et de la qualité de l’accueil – et conformément aux souhaits des personnels – la Ville a conservé les taux d’1 animateur pour 8 en maternelle et 1 pour 12 en élémentaire, malgré un texte national qui l’autoriserait à passer à 1 pour 14 et 1 pour 18 !

Plus d’une trentaine d’animateurs ont été titularisés dès 2014 pour la continuité éducative sur l’ensemble des temps périscolaires.

Nous défendons ces choix dans une logique de service public responsable.

Roger Meï,
maire de Gardanne

 

Dans l'actu