Gardanne, ville accessible Energies n°466 - 12 janvier 2017 - Bruno Colombari

Publié le

Début décembre, l’opération “mission Mobilité H” a permis de tester les aménagements de voirie et quelques bâtiments publics pour les personnes à mobilité réduite.

GARDANNE A DÉPOSÉ DÉBUT 2015 EN PRÉFECTURE SON AGENDA D’ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉ. IL PRÉVOIT DES TRAVAUX sur une période de neuf ans à partir de 2016 (jusqu’en 2025) sur soixante établissements qui accueillent du public (écoles, crèches, services municipaux, stades et gymnases...).

En 2016, des rampes d’accessibilité ont été aménagées à l’école élémentaire de Château-Pitty, à la maternelle de Fontvenelle et aux Terrils-bleus à Biver.

En 2017, le programme se poursuivra avec l’installation d’un appareil élévateur pour accéder à l’étage de l’école Château-Pitty et des écoles de Biver, l’aménagement de toilettes accessibles à Château-Pitty et à Lucie-Aubrac et des rampes d’accessibilité dans les écoles de Biver, au groupe scolaire des Aires et à la crèche la Farandole.

D’autre part, la Ville a étudié sept itinéraires, quatre parcs et espaces publics, les traversées piétonnes et les carrefours à feux. L’étude sert de base dès qu’un réaménagement de ces lieux est engagé : par exemple, les trottoirs sont mis aux normes (largeur d’1,40 mètre) et des bandes podotactiles sont posées à hauteur des passages piétons.

UN TEST GRANDEUR NATURE

Le premier décembre, une opération dans tout le pays d’Aix a été menée. “mission Mobilité H” avait pour but de faire tester les équipements de différentes villes, dont Gardanne, par des personnes en fauteuil ou déficientes visuelles.

À Gardanne, c’est Yann Moinaux, en fauteuil roulant électrique et accompagné par deux étudiantes de l’école Pigier d’Aix, qui est arrivé en bus à l’avenue des Écoles.

Il a ainsi testé les plateformes qui équipent les bus du réseau pays d’Aix Mobilité, et les arrêts de bus réhaussés aménagés récemment par la Métropole. Accueilli par Didier Touat, élu gardannais délégué à l’accessibilité, il est ensuite allé jusqu’à l’Office de Tourisme où tout est conçu pour l’accueil de personnes à mobilité réduite (PMR), comme défini dans le label “Tourisme et handicap” obtenu en 2015.

À l’Hôtel de ville, les visiteurs ont été reçus par le Maire. Un accès PMR est prévu à l’arrière du bâtiment. « Mais quand on est sur le parvis, rien n’indique qu’il y en a un, » souligne Yann. En effet. Le travail de repérage est ensuite mis en ligne sur le site jaccede.com, une plateforme collaborative qui dispose d’une application mobile et à laquelle chacun de vous peut contribuer. « L’objectif, explique Yann, est de partager les informations sur les endroits accessibles, c’est très important pour nous quand on se déplace quelque part. » Alors, n’hésitez pas, participez !

 

Dans l'actu