Prévention

Fragile ! Encore un petit effort Energies 355 - Carole Nerini

Mis à jour le

L’opération Fragile ! s’est déroulée à l’intérieur et aux abords des écoles maternelles et primaires, du 7 mars au 15 avril. Une occasion pour le service municipal de la prévention d’aborder les questions de sécurité avec les enfants comme avec les automobilistes.

Depuis plusieurs années maintenant, des actions sont menées par la Municipalité avec les équipes enseignantes et les parents d’élèves, à la fois pour tenter d’améliorer la sécurité près des écoles mais aussi pour sensibiliser les plus jeunes aux dangers de la route. Les médiateurs et la responsable du service Prévention parfois secondés d’un agent de la police municipale se sont donc rendus dans les classes avec cette année un nouveau support qui semble avoir fait l’unanimité.

Dans les classes de la maternelle Beausoleil ce matin-là, l’attention est à son comble ; Carine et Katia ont déroulé un support magnétique sur le tableau blanc, puis y ont placé des magnets (véhicules, enfants, bus...) de façon à faire réagir les tout petits. Pour Mme Giraud, enseignante chez les moyens-grands, « ce support les aide à se situer dans l’espace. Ils reconnaissent une situation géographique avec les arrêts de bus, les passages piétons, les médiateurs. C’est comme une lecture d’images qu’ils commentent, c’est un travail très intéressant. »

Très souvent, les enfants sont réceptifs aux problèmes liés à la sécurité routière, ils prennent soin de rappeler aux parents qu’il faut boucler sa ceinture, ne pas utiliser son téléphone en conduisant, faire attention où l’on se gare...

En parallèle, les élèves de CE2 et de CM2 se sont rendus à La Halle où un circuit a été mis en place. Une manière ludique d’apprendre à se comporter correctement en tant qu’automobiliste ou en tant que piéton, sous le regard répressif de leurs camarades policiers qui n’ont pas hésité un instant à faire sauter les points du permis aux “mauvais élèves”.

Aux heures d’entrée et sortie des classes, l’opération s’est poursuivie en direction des adultes aux abords des écoles où des tracts leur rappelant les règles à respecter leur étaient distribués par les médiateurs et les parents d’élèves. « Cette partie s’est relativement bien passée, explique Nathalie Dalmasso-Crespy, responsable du service municipal de la Prévention. Il y a des écoles, notamment à Fontvenelle et aux Aires, où l’implication a été très forte. A d’autres endroits l’opération Fragile ! n’a pas beaucoup motivé les conducteurs à changer les mauvaises habitudes, même le temps d’une journée...  »

L’uniforme des agents de la police municipale leur aura peut-être fait entendre raison. Durant cette période, le radar préventif a fait son apparition en ville, à proximité des établissements scolaires. Le bilan n’est pas bon puisque ce sont en moyenne 60% des automobilistes qui ne respectent pas la limitation de vitesse, avec un record de 80 % devant les écoles de Biver et Veline.

Comme l’a souligné René Parlani, conseiller municipal à la tranquillité publique et au CLSPD, lors d’une rencontre entre les différents partenaires, « la police municipale veillera au respect des règles devant les écoles et verbalisera les contrevenants. » Allez, messieurs dames, un peu de civisme...