Fil info confinement #13

Publié le

Chaque jour, 7/7, retrouvez votre Fil d’Info du 18h.
Voici les informations du mercredi 11 novembre.

La commémoration de l’Armistice de 1918 s’est tenue dans des circonstances exceptionnelles ce mercredi 11 novembre. Des barrières avaient été installées de part et d’autres du monument aux morts, et le salut des autorités aux porte-drapeaux a été annulé par mesure sanitaire.

Après la remise de la Croix du combattant en opérations extérieures (Opex) à William Ragot, le message de la Secrétaire d’Etat G Darrieussecq et celui de l’Union Nationale des Combattants ont été lus au micro. Puis Hervé Granier, maire de Gardanne, a pris la parole : "Aujourd’hui, plus d’un siècle après ce conflit, nous commémorons dans des circonstances exceptionnelles l’héroïsme de nos anciens. Autant que les poilus furent solidaires entre eux, entassés au fond de la tranchée, subissant la mitraille, la faim, le froid et la pluie, tâchant de se protéger les uns les autres, nous devons nous aussi être solidaires dans les difficultés que nous connaissons depuis plusieurs mois. Rappelons-nous sans cesse que la paix est précaire et que le combat des hommes de notre temps ne doit plus être conduit vers la guerre mais vers la préservation de la paix."

La cérémonie s’est achevée par le dépôt de gerbes de la municipalité, du député, du Conseil départemental, de l’UNC, de la Fnaca, de l’association des déportés, internés, résistants, patriotes, et de l’amicale des Sapeurs-Pompiers.

Des images de cette cérémonie immortalisées par France 2
France 2 s’était invité à cette cérémonie pour un reportage diffusé au journal de la mi-journée de ce mercredi 11 novembre. Vous pouvez voir ou revoir ce sujet au début de l’édition du 13h sur le site de France 2.

84 Gardannais sont morts pour la France pendant la Grande Guerre
Vous souhaitez vous replonger dans les archives de la Grande Guerre ? A quelques jours de la commémoration du 11 novembre, il peut être intéressant de se replonger dans les archives de la Grande Guerre. Sur le site Mémoire des hommes, vous pouvez même découvrir les livrets militaires des Gardannais morts pour la France. Par exemple, on apprend que Elisée Car, né dans notre ville le 11 octobre 1891, est mort en tant que soldat de deuxième classe du 142e régiment d’infanterie quelques jours avant son 27ème anniversaire, à La Veuve, près de Châlons sur Marne, à quarante jours à peine de l’armistice.
Pour trouver cette liste, cliquer sur Morts pour la France de la Première Guerre mondiale, puis « faire une recherche », puis « rechercher dans la base d’indexation collaborative » où vous pouvez mentionner Gardanne dans le champ « lieu de naissance ».

Le département s’associe au devoir de mémoire de la guerre 14/18
En raison de la situation sanitaire contrainte, le département des Bouches-du-Rhône tient à saluer, de son côté, le courage de ceux qui sont tombés pour défendre nos libertés en éditant une affiche visant à faire vivre cet indispensable devoir de Mémoire.

 

Dans l'actu