Cinéma

Festival d'automne : le tour du monde en douze jours et cinquante-huit films

Publié le

PDF - 355.9 ko
Téléchargez la grille horaire du festival
JPEG - 15.5 ko
Bye-bye Africa

Huit films africains

Le festival d’automne a commencé le vendredi 21 octobre et dure jusqu’au 1er novembre. Cette année, il ouvrira ses écrans à huit films africains tournés depuis 2002. Nous verrons ainsi La Nuit de la Vérité (de Fanta Régina Nacro), Le Jardin de papa (de Zeka Laplaine), Na Cidade Vazia (de Maria Joao Ganga), Tasuma (de Sanou Kolo Daniel, en avant-première), La caméra de bois (de Ntshavheni Wa Luruli), Bye-Bye Africa et Abouna (de Mahamat-Saleh Haroun, invité le 24 octobre) et Djourou, une corde à ton cou d’Olivier Zuchuat (invité le 25 octobre).

Une nuit en Italie

JPEG - 26.1 ko
Vento di terra

Il prendra aussi la direction de l’Italie dès la soirée d’ouverture le 21 octobre, avec Une fois que tu es né de Marco Tullio Giordana (l’auteur de Nos plus belles années), en avant-première et le 28 octobre avec une nuit du cinéma italien en trois films, Vento di terra (de Vicenzo Marra, en avant première), La spectatrice (de Paolo Franchi) et Je lis dans tes yeux (de Vallia Santella). Comme le festival en a pris l’habitude depuis quelques années, on fera un détour par le cinéma indien dit bollywoodien avec Swades, d’Ashutosh Gowariker, le lundi 31 octobre à 19h, buffet indien à l’appui.

Paul Vecchiali, l’éternel rebelle

JPEG - 19.1 ko
Paul Vecchiali

Autre hommage, celui rendu à Paul Vecchiali en sa présence (le samedi 22 et le dimanche 23 octobre) à travers six films : Corps à coeur (1979), Rosa la Rose, fille publique (1985), Once more, encore (1988), Wonder boy, de sueur et de sang (1994), A vot’ bon coeur (2005), et le portrait que lui a consacré Emmanuel Vernières Paul Vecchiali en diagonales.

François Ozon et Lars von Trier en avant-première

Ce qui fait la réputation du festival de Gardanne, c’est la qualité des films qu’on peut y découvrir avant tout le monde. En avant-première, sont ainsi annoncés Fratricide d’Yilmaz Arslan, Gémeaux d’Albertina Carri, Un ano sin amor d’Anahi Berneri, Conte de cinéma de Hong Sang-Soo, Manderlay de Lars von Trier, Camera Kids de Zana Briski et Ross Kaufmann, Belzec de Guillaume Moskovitz, Le temps qui reste de François Ozon, Gentille de Sophie Fillières, Pour un seul de mes deux yeux d’Avi Mograbi,Bataille dans le ciel de Carlos Reygadas, Factotum de Bent Hamer et Le bal des chattes sauvages de Veronika Minder. Sans oublier bien sûr les films italiens et africains déjà cités.

Vite faits, bien faits, les courts-métrages

JPEG - 26.6 ko
Le secret de Moby Dick

Les courts-métrages européens en compétition auront droit à deux séances gratuites le dimanche 23 octobre à 14h30 et le samedi 29 octobre à 14h30. Les trois films primés au festival de Rousset Provence, terre de cinéma seront projetés le samedi 29 octobre à 16h45. Le Ciné-junior propose pour sa part quatre films récents pour les 2-8 ans.

 

Dans l'actu