Marseille Provence 2013

En avant l’année capitale ! Energies 389 - Jeremy Noé

Publié le

Avec la “Clameur Flash” et sa participation à la “chasse au 13’Or,” la Ville a inauguré à sa sauce l’ouverture de “l’année Capitale” les 12 et 13 janvier. Feu d’artifice, humour, flash-mob et jeu de pistes ont émaillé un week-end festif et culturel.

Avec tous les regards braqués sur Marseille au même moment, la question était de savoir si la Clameur Flash de Gardanne, le grand moment d’ouverture de Marseille Provence 2013 dans notre ville, allait pouvoir exister. Rien de pire qu’une inauguration en forme de pétard mouillé... Après une petite heure de festivités, on pouvait respirer : le service Culture, chef d’orchestre de la manifestation, a assuré en faisant ni trop, ni trop peu.

Ils étaient près d’un millier de personnes, dès 18h30 à avoir convergé place Marcel-Pagnol, à côté de l’espace Bontemps. Des familles avec poussettes, des vieux, des jeunes, des associatifs, autour de l’humoriste Tatie. Après avoir rempli le 3 Casino en décembre, le comédien ne s’est pas fait prier pour faire se gondoler la foule, aidé par les clowns de la troupe Les nez en plus. Certains avaient apporté

des casseroles ou des crécelles pour faire le maximum de bruit tandis que la municipalité, aux côtés de l’Office de Tourisme, servait café, thé, chocolat et vin chaud. Des jongleurs de feu de la compagnie Will’o’Wist sillonnaient la foule, où on pouvait aussi croiser des Spiderman, Wonderwoman, Batman, Catwoman, Hulk ou autres Indestructibles, immortalisés par l’association Le Périscope.

« Une Clameur dont vous êtes les héros ! Nous avons une heure pour faire disjoncter Gardanne, » tel était le mot d’ordre. Parmi ces héros, Lionel, le sapeur pompier du Grimp, s’était mis en tête - il y en a qui ont de drôles d’idées - d’escalader le clocher de Gardanne pour, pour... y dérouler fièrement une banderole Gardanne MP 2013 du plus bel effet (laquelle sera ensuite installée sur le Puits Morandat, symbole de la culture scientifique).

A partir de là, tout s’enchaînait très vite, un feu d’artifice, une clameur dirigée par François Le Gall, de la Médiathèque, qui faisait chanter « Je suis là Gardanne je suis la musique » à la foule. A 19h, malgré le froid qui commençait à piquer, il faisait décidément très doux pour ce top départ officiel de l’année capitale. Une chaleur encore ravivée par la belle surprise concoctée par les associations Spirale et Ellipse Danse, emmenées par la chorégraphie de Julie da Piedado da Brito : une flash mob de super-héros ! Un investissement collectif, associatif et bénévole, vivement salué par le Maire Roger Meï, quand Mustapha El Miri, Adjoint à la culture, exhortait les Gardannais à « Faire de cette année la vôtre. »

Du côté des provençaux croisés ce soir là, Sophie, Boucaine venue avec mari et enfants, « espère que Marseille Provence 2013 permettra de faire parler de la région autrement que par les règlements de compte. » Pascale, maman gardannaise, est du même avis, et ajoute : « toute publicité est bonne à prendre. Après je ne pense pas que ça apportera quelque chose à Gardanne, qui s’en sort déjà très bien, avec une vie très associative, très culturelle, beaucoup d’événements qui font qu’on vit déjà très bien ici, sans Marseille. » Le clocher de Gardanne en rougit de plaisir. D’autant que MP 2013 est loin d’être fini, et nous y reviendrons tout au long de l’année. Prochain rendez-vous en mars, avec une grande fête de l’eau inaugurée par une application smartphone.

Le lendemain de la Grande Clameur, l’Office de Tourisme, une partie des services municipaux et des bénévoles de MP 2013 se sont mobilisés pour offrir une Chasse au 13’Or, un jeu de pistes familial organisé dans une vingtaine de villes du département. Malgré la grisaille et la bruine, ils ont été 262 très exactement à arpenter les trois parcours (dont un pour personnes à mobilité réduite et familles avec poussettes) proposés à Gardanne. Feuille de route et plan de la ville à la main, il s’agissait de remonter vers la cachette du bâton des sources (en fait, la Maison du Peuple) en passant par divers lieux gardannais où étaient disséminés des énigmes : Office de Tourisme, Hôtel de Ville ou encore commerçants.

A Bébé boutique, on pouvait ainsi retrouver Marie-Ange Chappe (directrice du service Enfance), nénuphar sur la tête, en train de jouer les “père Fouras”. « Je suis un reptile ou un poisson, je peux servir en imprimerie, je suis aussi une tirelire... ». Face à elle, Michel et ses trois petits enfants, Romain, Clément et Julien, venus à bout de l’indice non sans difficultés (il fallait deviner : un crapaud). « Je m’amuse autant que les petits, sourit Michel. On avait déjà fait le jeu de pistes de l’année provençale avec l’Office de Tourisme, on avait gagné le deuxième prix, c’est toujours très sympathique pour les petits... et les grands ! »

Amusement garanti donc, mais pas de prix cette année : les organisateurs ont préféré tirer trois personnes au sort à la fin de chaque journée. Trois Gardannais ont donc gagné des lots allant d’un Guide du Routard spécial MP2013 à un pass culturel valable toute l’année.