Du renfort au CCAS

Publié le

C’est une nouvelle organisation de travail qui s’est mise en place au sein du Centre communal d’action sociale. Un accueil téléphonique est assuré du lundi au vendredi au 04 42 65 79 10. Depuis le début du confinement, les appels pour des besoins d’aides en tout genre sont pris en compte par les agents.

« Les habitants nous contactent pour assurer le portage des repas, pour avoir des informations, pour des besoins de courses ou des questions concernant l’accompagnement social. Nous sommes en lien avec les assistantes sociales qui prennent le relais de leur domicile. Nous travaillons en relation avec l’association Gardanne au cœur pour les urgences alimentaires, avec le secours catholique pour d’autres besoins. Nous sommes en relation directe avec la MDS, l’UFF, l’AAI ou encore Pôle emploi qui nous font part des demandes qu’ils reçoivent de leur côté » expliquent Marie-Laure et Sandrine.

photo archives


 

Le service de portage des repas à domicile a augmenté. Chaque jour, ce sont 200 personnes qui en bénéficient. Huit agents (3 du CCAS, 4 du CTM et 1 de la restauration venus en renfort) assurent les tournées.

Pour l’aide à domicile, « il a été demandé aux agents de se concentrer sur les courses, le retrait de médicaments… » souligne Laurence. Quatre agents assurent ce service et interviennent plus particulièrement auprès des personnes qui se retrouvent isolées, qui ne peuvent manger seules ou faire leur toilette. Un lien téléphonique est également assuré auprès de ces personnes pour s’assurer qu’elles ne manquent de rien, tout comme auprès de celles qui bénéficient de la téléassistance. Depuis le début du confinement une Agent de sécurité de la voie publique s’est proposée pour prêter main forte, notamment pour les courses.

Concernant les retraités qui fréquentaient le foyer, fermé depuis le 16 mars, cinq agents volontaires de la Ville prêtent main forte pour prendre des nouvelles très régulièrement. Pour Marie-Ange, qui en fait partie, « on a un très bon accueil, les personnes qu’on contacte sont vraiment reconnaissantes. On en profite pour discuter un peu, souvent on se rend compte que l’on se connait, alors on parle du bon vieux temps. On sent que ça leur fait du bien et on y prend goût. On ne devrait pas tarder à s’échanger des recettes de cuisine ou des conseils de bricolage ! Et on s’est promis de se rencontrer dès que le foyer ouvrira de nouveau ses portes. Si on constate un problème, on relaye au CCAS ou aux infirmières. »

Contacts 
CCAS : 04 42 65 79 10
Permanence gratuite des infirmières de Gardanne : 0800 880 950

 

Dans l'actu