Des logements au service des Gardannais Energies n°474 - 10 mai 2017 - Jeremy Noé

Publié le

Le mois dernier, le bailleur Néolia, qui travaille régulièrement sur la commune, a livré au Pesquier le “Patio Esperanza,” deux nouveaux immeubles de deux et trois étages pour un total de 38 logements sociaux, avec parking privatif en sous-sol, petit jardin pour ceux situés au rez-de-chaussée et chauffage individuel au gaz. « Ce point est indispensable pour essayer de réduire les charges des locataires, » explique Nathalie Nerini, adjointe au logement, venue faire la visite avec le maire Roger Meï, et le bailleur, représenté par Emmanuelle Catanzaro.

Six appartements ont le label Générations, c’est à dire qu’ils ont été équipés - notamment les toilettes et douches - pour accueillir des personnes à mobilité réduite. Ce qui n’est pas pour déplaire à la Ville, bien au contraire : « 30% de nos demandeurs de logements sont des personnes âgées, souligne Nathalie Nerini. Ce type de logement nous permet d’installer des personnes dont on sait qu’elles vont pouvoir vieillir dans le logement sans que la mobilité ne pose problème. D’autant plus que l’ensemble est bien desservi par les transports en commun. » La diversité des logements disponibles au “Patio Esperanza” prend aussi en compte l’évolution des besoins (séparation des couples...) avec dix-sept T2, treize T3 et huit T4 livrés.

MIXITÉ SOCIALE

Dans un quartier calme, à une encablure de La Maison, centre de soins palliatifs, la résidence offrira un répit bienvenu à des familles dans des situations parfois compliquées. La Ville favorise de telles réalisations en demandant systématiquement aux bailleurs de mettre à disposition 30 % de logements sociaux, sur des immeubles disséminés dans la ville afin d’éviter tout effet de regroupement.

Il est cependant impossible de répondre à toutes les demandes sachant que les listes d’attente comptent plus de huit cents demandeurs de logements sociaux à Gardanne. Petite consolation, l’excellente entente entre la Ville et ses partenaires - Néolia, le Territoire du pays d’Aix, la Préfecture... - a permis de positionner au “Patio Esperanza” une majorité de familles gardannaises.

 

Dans l'actu