Assises

Des assises pour repenser la solidarité

Mis à jour le

Le samedi 5 novembre de 8h30 à 16h30 au site Charpak de l’Ecole des Mines de Saint-Etienne auront lieu les assises de la solidarité, avec pour thème : comment repenser la solidarité ?

Assises de la solidarité

Dans un monde où la précarité et l’isolement gagnent du terrain, les institutions et les associations développent des actions de solidarité au quotidien. En parallèle, des initiatives innovantes voient le jour et apportent des réponses différentes, engendrent de nouvelles solidarités et favorisent le lien social.

L’objectif des quatrièmes Assises de la Solidarité est de rendre compte de ces pratiques, de réunir et donner la parole aux acteurs de la solidarité.

1. Culture pour tous : utopie ou réalité ?

De 9h30 à 10h35

L’accès au livre pour tous, le livre se lit et il relie
Michèle Riboud, responsable des projets, cofondatrice de Lis Relie, présentera l’expérience de cette association qui va à la rencontre des tout-petits pour partager des moments ludiques, favoriser l’accès à l’écrit et développer les liens familiaux. (site lisrelie.free.fr)

Une culture partagée : l’Espace parents
Béatrice Daga, responsable de l’Association d’Aide à l’Insertion présentera le nouvel Espace Parents, animé conjointement par des professionnels de la Caf, du service Éducation de la ville de Gardanne, de l’AAI et des parents.

PDF - 4.3 Mo
Assises de la solidarité
Programme complet au format pdf

Une culture partagée : J’enchante mon quartier
François Le Gall, bibliothécaire et musicien, responsable de l’opération J’enchante mon quartier, pour la médiathèque Nelson-Mandela, présentera ce projet de la médiathèque avec l’Éducation nationale. Pendant trois ans, trois écoles élémentaires de la ville ont collecté des chansons du patrimoine familial, et deux d’entre elles ont abouti à la création d’orchestres à l’école.

Un réseau solidaire
Angèle Planidis, responsable du secteur de l’Éducation de la Ville, présentera Solidarité Familles. Dans le cadre de sa politique de solidarité, la Ville a souhaité favoriser le départ en vacances de familles et d’adultes, qui, de par leur situation financière et familiale, n’auraient pu réaliser leurs rêves.

Sport : les inorganisés organisés
Dominique Guéret, directeur du service municipal des Sports de la ville de Gardanne.
Pour certains jeunes, les clubs traditionnels n’apportent plus une réponse adaptée. Des collectivités locales mettent en accès libres des équipements sportifs et adaptent des sites en équipements de proximité. De nouvelles pratiques sociales en émergent.

Sport et solidarité internationale
Un stade à Gaza : actions sur le terrain menées par le Cles. Dans le cadre de nos tournois de football, badminton , volley-ball 2011 et des rencontres d’athlétisme enfants, nous avons fait le choix de soutenir humainement et financièrement le projet d’un stade à Gaza et venir en aide aux enfants palestiniens en facilitant l’accès au sport.

Débat dans la salle et synthèse du grand témoin, Christian Maurel

2. Le logement partagé : nouvelle réponse pour les plus pauvres ou innovation sociale ?

De 10h35 à 11h25
De nouvelles formes de vivre ensemble en relevant les défis de la crise économique et du développement durable.

JPEG - 27 ko

Une coopérative d’habitants : “Le village vertical” de Villeurbanne
Pierre Lévy, administrateur d’Habicoop (association nationale), directeur de Regain présentera cette nouvelle façon de produire et d’habiter son logement. Une nouvelle forme d’habiter commence à émerger : les coopératives d’habitants. Elles regroupent des personnes qui veulent gérer et améliorer, ensemble, les logements qu’ils occupent dans un même immeuble ou sur un même terrain. Les valeurs fondamentales sont la propriété collective, la sortie du système spéculatif et la démocratie.

Le logement intergénérationnel
Katia Hamadache, Présidente de l’association 1 toit 2 générations, présentera leurs actions. Les objectifs sont de permettre le lien social et la transmission entre les générations ; de contribuer au maintien à domicile des personnes âgées, de lutter contre l’isolement ; enfin de lutter contre la précarité des étudiants.

Le savoir-faire d’Habitat Alternatif Social
Bruno Stengel, éducateur spécialisé à la Maison des Prytanes- Luynes présentera Habitat Alternatif Social, qui a pour objet de défendre par le droit au logement et par le droit à la santé, la dignité des personnes les plus fragilisées. Il s’intéresse aux personnes sans abri, vieillissantes qui se trouvent rejetées par les modes d’hébergement classique du fait de leur consommation massive d’alcool.

Débat dans la salle et synthèse du grand témoin, Christian Maurel

Pause visite stands de 11h25 à 11h45

3. Une économie plus humaine et de proximité

De 11h45 à 12h45
Quel mode d’organisation, quels droits, quelles solidarités ?

Un nouvel acteur : l’Amap
Chantal Chataing, présidente de Paniers de saison, une des Amap de Gardanne, présentera leurs actions. Une Amap est une Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne. Dans le cadre d’une économie solidaire alternative, hors économie de marché, elle permet non seulement le maintien de l’agriculture de proximité mais aussi une production d’une grande qualité nutritive, gustative, diversifiée en toute transparence et sécurité alimentaire.

Une consom’action solidaire de proximité
Henry Tisseyre, président de l’épicerie solidaire Solid’Arles, de la terre à l’assiette, présentera leurs actions. Solid’Arles est un point de vente solidaire et coopératif où les consommateurs et les producteurs décident ensemble de ce que doit être un “prix rémunérateur” accessible aux moins riches mais qui permet aussi aux producteurs de vivre décemment de leur travail.

Un chantre de la biodiversité
Jean-Pierre Berlan, ancien directeur de recherche de l’INRA présentera Kokopelli. Depuis toujours, les paysans/jardiniers renouvellent leurs semences. Ce savoir-faire est aujourd’hui pris en otage par des sociétés privées, ce que dénonce l’association Kokopelli depuis sa création en 1999. Cette revendication est partagée par de nombreux jardiniers qui, depuis le début, nous envoient leur surplus de production de semences. Ces récoltes sont distribuées gratuitement à des paysans du Tiers-monde afin de soutenir leurs productions maraîchères.

Le regard du CCFD-Terre Solidaire sur le développement solidaire
Ses actions seront présentées par un de ses représentants Le CCFD-Terre Solidaire agit dans les pays les plus pauvres, sur le terrain avec les citoyens locaux, en soutenant leurs initiatives, en appuyant la réalisation de leurs projets, en les accompagnant sans jamais les assister.

Le microcrédit : un système reconnu à Gardanne (CCAS) et ailleurs
Robert Serniotti de Créa-Sol. L’essentiel des financements de Créa-sol est destiné à des besoins touchant à l’employabilité (formation, mobilité...). Doublé d’un accompagnement, il va permettre aux personnes écartées du système bancaire classique de conserver ou d’obtenir un emploi leur permettant de retrouver rapidement une situation plus saine et stable.

Débat dans la salle et synthèse du grand témoin, Christian Maurel

4. Des actions au service de la santé

De 14h15 à 15h20

La santé n’échappe pas à la marchandisation et au libéralisme : restriction des budgets, fermeture d’hôpitaux, mainmise de l’industrie pharmaceutique…

Un centre de santé mutualiste en péril : le Centre médical François-Billoux
Docteur Catherine Roncin, Médecin-directeur. Le désengagement continu de l’assurance maladie, la logique assurantielle soutenue par le Gouvernement, les nouvelles ponctions financières pesant sur les mutuelles rendent l’équation impossible pour un modèle économique pérenne de nos structures. Les centres de santé, pourtant annoncés comme solution d’avenir pour l’accès aux soins, sont aujourd’hui menacés.

Peut-on lutter contre le modèle de pensée médicale unique ?
Docteur Anne-Marie Giraud, membre du Comité scientifique présentera l’association Ravintsara d’Aix-en-Provence. En malgache, “ravina” signifie “feuille” et “tsara,” “arbre.” C’est l’arbre aux “bonnes feuilles” originaire de Madagascar, utile dans de nombreuses pathologies. Cancérologues, chirurgiens, pharmaciens... sont les membres du comité scientifique de l’association Ravintsara.

Quels liens entre santé et environnement ?
Docteur Patrice Halimi de l’Association Santé Environnement France ASEF Chirurgien-pédiatre à Aix-en-Provence, il sensibilise à l’impact des pollutions environnementales sur la santé, ainsi que sur les questions de logements insalubres et de précarité énergétique.

Les jardins partagés au sein de la cité
L’association Capdife présentera le réseau des Jardins Solidaires Méditerranéens. Il s’agit de renouer avec la nature, l’environnement, la production de produits sains mais aussi de partager ses savoirs, son temps, ses plaisirs. Ce sont avant tout des lieux de connaissances, de rencontres entre les générations, les différentes personnes d’un quartier, d’une cité.

Pause buffet et visite de stands de 12h45 à 14h15

La malbouffe est-elle irrémédiable ?
Karine Lurcin, présidente de l’association Aux Actes Citoyens à Trets, nous présentera le projet 100 familles au bio. A Trets, cent familles sont invitées à mener une expérience de trois mois où elles s’engageront à manger uniquement bio. L’objectif est de sensibiliser les familles, l’Éducation nationale et les citoyens sur les rapports entre l’alimentation et la santé.

Quand des jeunes Gardannais se mobilisent... Campagne de vaccination contre la méningite au Burkina Faso
Anouar Saïdi, de l’association Street Eléments Factory, présentera les actions conduites. Quand la culture est au service de la solidarité. La collaboration avec le Burkina Faso, particulièrement le centre Sindi International à Bobodioulasso, a démarré autour de la découverte de la culture musicale Malinké en mai 2002. En 2008, cette collaboration a évolué vers une action de solidarité autour de la santé, en particulier la lutte contre la méningite.

5. Clôture de la journée

De 15h20 à 15h45

Synthèse et perspectives par Christian Maurel

Conclusion
Par Roger Meï, Maire de Gardanne et Jean-Brice Garella, Conseiller municipal délégué aux solidarités et au développement du bénévolat.

16h : Goûter musical avec le groupe musical DLX
S’inspirant librement des grands maîtres du hip-hop, du jazz et de la funk, DLX crée sa propre recette musicale, unique en son genre et dans laquelle une seule constante demeure : le groove !

Durant toute la journée
- Un atelier de découvertes culinaires pour les enfants, tenu par l’association Aux Actes Citoyens.
- Des stands à visiter, pour s’informer des actions exposées durant la journée ainsi que des associations relevant des quatre thématiques.

ENMSE site Georges Charpak
Agrandir le plan
Formation d'ingénieurs en microélectronique dépendant de l'Ecole des Mines de Sainte-Etienne